AIRBUS

Un nou­veau com­man­dant à bord

Le Revenu - Hebdo Bourse - - La Une - Phi­lippe Ben­ha­mou

Le suc­ces­seur de Tom En­ders,

Guillaume Fau­ry, va de­voir pour­suivre la mon­tée en ca­dence des pro­grammes de l’avion­neur et gé­rer les suites des en­quêtes an­ti­cor­rup­tion.

Son ac­tua­li­té.

En re­te­nant le Fran­çais Guillaume Fau­ry pour rem­pla­cer l’Al­le­mand Tom En­ders, l’avion­neur eu­ro­péen fait le choix d’une tran­si­tion in­terne pa­ci­fiée. Ce po­ly­tech­ni­cien âgé de 50 ans va ré­cu­pé­rer le siège de pré­sident exé­cu­tif d’Airbus à l’is­sue de l’as­sem­blée gé­né­rale du 10 avril pro­chain. Au­pa­ra­vant, Guillaume Fau­ry a pi­lo­té la branche hé­li­co­ptères du géant eu­ro­péen, puis la di­vi­sion aé­ro­nau­tique com­mer­ciale de­puis février der­nier. Autre mou­ve­ment en vue, le pré­sident du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion De­nis Ranque ne sou­haite pas al­ler au-de­là de son man­dat. Le poste de l’an­cien pa­tron de Thales de­vrait re­ve­nir à un Al­le­mand en avril 2020.

Notre ana­lyse.

Guillaume Fau­ry va de­voir faire face à de nom­breux dé­fis à la tête de l’avion­neur. Le nou­veau di­ri­geant de­vra, tout d’abord, pour­suivre une ra­pide mon­tée en ca­dence, ren­due dé­li­cate par les re­tards des mo­to­ristes Pratt & Whit­ney et CFM. Or, la clé de la ren­ta­bi­li­té fu­ture d’Airbus ré­side dans sa ca­pa­ci­té à li­vrer le plus ra­pi­de­ment les 7 168 ap­pa­reils en commande.

Les en­quêtes an­ti­cor­rup­tion en cours pour­raient éga­le­ment se ré­vé­ler très coû­teuses pour le groupe eu­ro­péen, avec des in­dem­ni­tés pou­vant mon­ter jus­qu’à 6 mil­liards d’eu­ros, se­lon un ana­lyste qui suit la va­leur. Guillaume Fau­ry ne se­ra tou­te­fois pas per­son­nel­le­ment concer­né par ces af­faires car il tra­vaillait chez Peu­geot à l’époque des faits in­cri­mi­nés.

En­fin, plu­sieurs pro­grammes res­tent très ris­qués. Les né­go­cia­tions se pour­suivent ain­si avec les États clients de l’A400M concer­nant de nou­velles pé­na­li­tés liées au dé­ca­lage de li­vrai­son de l’avion de trans­port mi­li­taire.

En outre, des ru­meurs évoquent un éven­tuel blo­cage du contrat de vingt A380 de la com­pa­gnie Emi­rates du fait de pro­blèmes de qua­li­té des mo­teurs Rolls-Royce, ce qui pour­rait fra­gi­li­ser l’avenir du gros-por­teur.

Ces in­cer­ti­tudes freinent l’as­cen­sion du titre en Bourse, qui na­vigue tou­te­fois à proxi­mi­té de son som­met ab­so­lu. Par pré­cau­tion, pla­cez un ordre de «vente stop» à 90 eu­ros sur le titre, qui s’est en­vo­lé de 73% de­puis notre conseil d’achat du 9 dé­cembre 2016.

Guillaume Fau­ry pren­dra les com­mandes du géant eu­ro­péen de l’aé­ro­nau­tique en avril pro­chain en vue de rem­pla­cer Tom En­ders.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.