Il est temps de re­prendre de l’as­su­rance

Le Revenu - Hebdo Bourse - - La Une - Lio­nel Gar­nier

En dé­pit de nom­breuses in­cer­ti­tudes, no­tam­ment sur le mon­tant du pro­chain di­vi­dende ver­sé au titre de l’exer­cice 2019, nous pro­fi­tons de la forte baisse ré­cente du titre de l’as­su­reur pour pas­ser à l’achat.

Son ac­tua­li­té. Mal­me­né de­puis le dé­but de l’an­née, comme l’en­semble des va­leurs fi­nan­cières, l’as­su­reur a su­bi une vo­la­ti­li­té ex­cep­tion­nelle. Ces der­niers jours, l’ac­tion a plon­gé de 33% en deux séances avant de re­prendre une par­tie du ter­rain per­du avec un gain de 25%. Mais le bi­lan reste très né­ga­tif : CNP As­su­rances a aban­don­né près de 60% de­puis le 19 fé­vrier.

Notre ana­lyse. Trois grands doutes sont ap­pa­rus. D’abord, l’as­su­reur peut-il être confron­té à un dé­fi­cit de sol­va­bi­li­té ? À 227% fin 2019 – un taux do­pé par l’in­té­gra­tion de la pro­vi­sion pour la par­ti­ci­pa­tion aux ex­cé­dents dans son cal­cul –, l’hy­po­thèse pa­raît pu­re­ment théo­rique. Mais la vio­lence de la chute des mar­chés af­fecte cet in­di­ca­teur de so­li­di­té fi­nan­cière. La purge bour­sière vient dé­vo­rer les plus-va­lues la­tentes des por­te­feuilles. Toute chute de 25% des ac­tions am­pute de 7% le ra­tio, avec un effet d’am­pli­fi­ca­tion à me­sure que le re­pli s’ag­grave. Or, deuxième me­nace, un krach obli­ga­taire – c’est-à-dire une re­mon­tée bru­tale et du­rable des taux – si­phon­ne­rait éga­le­ment ces gains la­tents. Une hausse de 0,5 point de pour­cen­tage des taux sa­bre­rait de 20% la sol­va­bi­li­té… At­ten­tion tou­te­fois à ne pas com­mettre une er­reur d’ana­lyse : le re­tour à des taux d’in­té­rêt po­si­tifs consti­tue en re­vanche une bonne nou­velle pour l’as­su­reur vie et pour ses clients. Tout se­ra une ques­tion de rythme. En­fin, une der­nière me­nace pèse : le di­vi­dende, at­ten­du à 0,94 eu­ro au titre de 2019, se­ra-t-il bien là ? Un tel cou­pon se­ra ef­fec­ti­ve­ment pro­po­sé aux votes des ac­tion­naires le 17 avril. Les pou­voirs pu­blics, ma­jo­ri­taires au tour de table, pour­raient-ils fi­na­le­ment s’y op­po­ser ? L’hy­po­thèse ne peut être ex­clue. Mais La Banque Pos­tale, qui vient juste de prendre le contrôle de l’as­su­reur, peut dif­fi­ci­le­ment ti­rer un trait sur ce re­ve­nu.

En dé­pit de nom­breuses in­cer­ti­tudes, le couple ren­de­men­trisques nous pa­raît dé­sor­mais plus fa­vo­rable sur l’ac­tion CNP, dont nous avions conseillé la vente en dé­but d’an­née. On peut se re­pla­cer pour le moyen terme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.