Dy­na­mi­ser son pa­tri­moine

Amé­lio­rer la per­for­mance de ses pla­ce­ments en pre­nant des risques me­su­rés, c’est pos­sible !

Le Revenu - Mensuel Placement - - DROIT & FISCALITÉ ENQUÊTE - C. F.

1 Ache­tez au prix du mar­ché ou même en des­sous

Au­jourd’hui, deux ins­tru­ments de ges­tion pa­tri­mo­niale sont à des ni­veaux at­trayants: – Le cré­dit. Sur quinze ans, vous em­prun­tez en des­sous de 3%. C’est at­ti­rant. Sur­tout si vous pla­cez à 5% (sur des SCPI, par exemple) et en­cais­sez la dif­fé­rence. C’est le fa­meux « ef­fet de le­vier » du cré­dit. Com­pa­rez tou­jours trois pro­po­si­tions de prêts avant de vous dé­ci­der. – Les ac­tions. Le faible ni­veau des rap­ports cours sur bé­né­fices dits PER (10 à 14 en Eu­rope) pousse à re­ve­nir en Bourse avec mo­dé­ra­tion et dis­cer­ne­ment. Ap­pli­quez la « mé­thode des quatre postes » (lire les der­nières pages du Re­ve­nu Pla­ce­ments) en pri­vi­lé­giant les va­leurs de « bon père de fa­mille ». Si vous le sou­hai­tez, vous pou­vez in­ves­tir une pe­tite par­tie de votre compte-titres de ma­nière plus dy­na­mique, elle vous ap­por­te­ra des sa­tis­fac­tions.

2 Évi­tez les bulles spé­cu­la­tives

Le Re­ve­nu met en garde ses lec­teurs de­puis des an­nées contre les risques de nou­velles bulles spé­cu­la­tives. Les der­nières don­nées de l’éco­no­mie mon­diale montrent que la pru­dence est in­dis­pen­sable. Les prix de l’immobilier et de cer­taines ma­tières pre­mières sont très éle­vés.

3 Di­ver­si­fiez vos pla­ce­ments

Les épar­gnants pra­tiquent sou­vent une di­ver­si­fi­ca­tion qui est loin d’être op­ti­male. Pre­mière er­reur à évi­ter : la di­ver­si­fi­ca­tion « naïve ». Ré­par­tir son as­su­rance vie sur quatre ou cinq fonds in­ves­tis en va­leurs eu­ro­péennes n’est pas suf­fi­sant. Car leurs per­for­mances risquent d’être très liées et votre contrat se­ra beau­coup moins di­ver­si­fié que vous ne le pen­sez. Mé­fiez­vous aus­si du « biais de fa­mi­lia­ri­té » : les épar- gnants ont ten­dance à pri­vi­lé­gier les pro­duits qu’ils connaissen­t le mieux, alors que ce ne sont pas for­cé­ment les plus ren­tables. À 45 ans, quelle que soit votre aver­sion aux risques, dé­te­nez, en fonc­tion de vos moyens, de l’immobilier lo­ca­tif, des ac­tions, des obli­ga­tions et des pro­duits mo­né­taires. À long terme, vous ne pou­vez qu’y ga­gner, parce que ces fa­milles de pla­ce­ments ne réa­lisent pas de bonnes ou de mau­vaises per­for­mances en même temps.

4 Com­pa­rez les frais

Les frais sont une com­po­sante es­sen­tielle de la per­for­mance d’un pla­ce­ment sur cinq à dix ans. Faites la chasse à leur mul­ti­pli­ca­tion, sans vous lais­ser abu­ser par les ven­deurs. La tâche est dif­fi­cile, car la plu­part des frais sont ca­chés. Vous de­vrez vous plon­ger dans la do­cu­men­ta­tion tech­nique (condi­tions gé­né­rales des contrats d’as­su­rance vie, do­cu­ments d’in­for­ma­tions clés pour l’in­ves­tis­seur des Si­cav), mais vos ef­forts se­ront ré­com­pen­sés. On peut payer moins de frais et conser­ver une réelle qua­li­té de ser­vice.

5 Res­tez clas­sique mais in­ven­tif

Dans tous les do­maines des pla­ce­ments, les so­lu­tions ne se ré­sument pas à quelques pro­duits. Ap­pre­nez à sor­tir des sen­tiers bat­tus, à pen­ser au­tre­ment. En immobilier, ne vous pré­ci­pi­tez pas. Vi­si­tez au moins dix biens avant de vous dé­ci­der. Dans les grandes villes, in­té­res­sez-vous à l’achat en nue-pro­prié­té qui per­met de payer son bien à 50% de son prix en re­non­çant à en pro­fi­ter pen­dant une quin­zaine d’an­nées. En ma­tière de Bourse, soyez moins ob­nu­bi­lés par ces grandes en­tre­prises dont le cours s’est ef­fon­dré. In­no­vez en in­ter­na­tio­na­li­sant votre por­te­feuille. Prio­ri­té aux so­cié­tés bien gé­rées, peu en­det­tées et dont les mé­tiers ont de l’ave­nir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.