L’épargne de tré­so­re­rie

Face à la forte baisse des taux d’in­té­rêt, qui pé­na­lise les pla­ce­ments de tré­so­re­rie, les li­vrets ré­gle­men­tés res­tent les plus com­pé­ti­tifs.

Le Revenu - Mensuel Placement - - OÙ PLACER VOTRE ARGENT EN 2013 - POUR L’AVE­NIR A. F.

Pour leur tré­so­re­rie, les épar­gnants ont à leur dis­po­si­tion toute une pa­lette de pro­duits ré­gle­men­tés dé­fis­ca­li­sés (ta­bleau ci-contre) du Li­vret A, au Compte épargne lo­ge­ment (CEL) qui, lui, est sou­mis aux pré­lè­ve­ments so­ciaux.Votre tré­so­re­rie se­ra en sé­cu­ri­té et pré­ser­vée de l’in­fla­tion sur ces pro­duits ga­ran­tis par l’État.

Pro­fi­tez des nou­veaux pla­fonds des li­vrets

Et, « ré­con­fort » pour les épar­gnants, le gou­ver­ne­ment de Jean-Marc Ay­rault a re­le­vé, le 1er oc­tobre, le pla­fond du Li­vret A de 25 % (de 15 300 à 19 125 eu­ros en in­té­grant les in­té­rêts cu­mu­lés) et dou­blé d’em­blée ce­lui du LDD (Li­vret de dé­ve­lop­pe­ment du­rable). Un nou­veau re­lè­ve­ment de 25 % du pla­fond du Li­vret A, à 22950 eu­ros, était pré­vu avant fin 2012, mais re­por­té à dé­but 2013 (lire p. 14). Ces me­sures pré­ludent une ré­forme de l’épargne ré­gle­men­tée qui pour­rait voir une ré­vi­sion du mode de cal­cul de la rémunérati­on des li­vrets. Il se­rait un peu moins fa­vo­rable à l’épar­gnant, au bé­né­fice du lo­ge­ment so­cial et des PME qu’ils servent à fi­nan­cer. Mais ils vous pro­té­ge­ront mieux de l’in- fla­tion que les autres pla­ce­ments de tré­so­re­rie pour l’an­née 2013.

Hor­mis les li­vrets ré­gle­men­tés, il est de plus en plus dif­fi­cile de trou­ver des pla­ce­ments de tré­so­re­rie ren­tables. Les taux d’in­té­rêt conti­nuent de bais­ser et ce, d’au­tant plus que la Banque cen­trale eu­ro­péenne cherche à for­cer les banques à prê­ter leurs li­qui­di­tés au lieu de les dé­po­ser à la banque cen­trale.

Les pla­ce­ments mo­né­taires rap­por­tant en moyenne 0,2 % à trois mois et 0,3 % à six mois sur le mar­ché in­ter­ban­caire, les gé­rants ont du mal à trou­ver des titres as­sez ren­tables pour cou­vrir les frais pré­le­vés sur les Si­cav mo­né­taires. Il faut se re­por­ter sur les Si­cav obli­ga­taires de court terme (un an), un peu plus ris­quées pour es­pé­rer un faible gain. Les « mo­né­taires PEA », pla­ce­ments re­fuges qui per­met­taient un pe­tit gain en at­ten­dant de re­prendre confiance dans la Bourse ne rap­portent presque plus rien de­puis trois ans (1 % sur trois ans, 0,20 % sur un an, 0,01 sur un mois). Il y a peu de chance que leur ren­de­ment s’amé­liore avant que la crois­sance ne soit au ren­dez-vous.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.