Les cré­dits

Les taux d’in­té­rêt de­vraient res­ter très avantageux en 2013 mais les em­prun­teurs hé­sitent à s’en­det­ter.

Le Revenu - Mensuel Placement - - OÙ PLACER VOTRE ARGENT EN 2013 - POUR L’AVE­NIR M. S.

L ’ar­gent ne coûte rien, et pour­tant le mar­ché immobilier ne bouge pas, tel est le constat à l’orée de la nou­velle an­née. Une an­née qu’il est dif­fi­cile d’en­vi­sa­ger tant les in­con­nues sont nom­breuses.

Le vo­lume des cré­dits dis­tri­bués en 2012 a bais­sé de 20 à 25% et ce­la de­vrait conti­nuer en 2013. La si­tua­tion éco­no­mique n’in­cite pas à l’achat. « Bien que l’en­vie d’ac­ces­sion reste une des prio­ri­tés des Fran­çais, il ne de­vrait pas y avoir de re­prise sen­sible des vo­lumes de prêts ac­cor­dés en 2013, ce se­ra une an­née d’at­ten­tisme », ex­plique Phi­lippe Saillard, di­rec­teur des ac­ti­vi­tés cré­dit à La Banque Pos­tale. Les Fran­çais ne sou­haitent pas s’en­det­ter pour leur lo­ge­ment alors que les risques de chô­mage planent sur de nom­breux sec­teurs d’ac­ti­vi­tés.

Pour les in­ves­tis­seurs, l’an­née pro­chaine n’est pas plus rose, la fin du dis­po­si­tif Scel­lier et les nom­breuses contrainte­s qui ac­com­pagnent l’in­ves­tis­se­ment « Duf­flot » n’in­citent pas à pas­ser à l’acte. Et l’an­nonce d’une sur­taxe sur les plus-va­lues im­mo­bi­lières ne va pas flui­di­fier le mar­ché dans l’im­mé­diat. Pour­tant, le prix de l’ar­gent a ra­re­ment été aus­si bas. Il de­vrait le res­ter du­rant les pre­miers mois de l’an­née.

Le taux de l’OAT 10 ans est la ré­fé­rence uti­li­sée pour fixer le taux des cré­dits sur quinze ans. « Ce taux est bas de­puis cinq mois et rien ne laisse pen­ser à une hausse au pre­mier tri­mestre 2013, ex­plique Ludovic Hu­zieux, di­rec­teur as­so­cié d’Ar­té­mis Cour­tage, sauf en cas de dé­faillance d’un État eu­ro­péen qui aug­men­te­rait les taux aux­quels l’État fran­çais em­prunte. »

Reste la ques­tion d’une nou­velle dé­gra­da­tion de la note fran­çaise qui l’amè­ne­rait au ni­veau de l’Espagne. Ce se­rait le si­gnal d’une hausse des taux. Pas très bon pour le mar­ché immobilier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.