7pistes pour va­lo­ri­ser votre as­su­rance vie

Les as­su­reurs ri­va­lisent de pro­po­si­tions pour dy­na­mi­ser les contrats vie dont la ren­ta­bi­li­té du fonds en eu­ros continue de s’ef­fri­ter.

Le Revenu - Mensuel Placement - - ENQUÊTE -

Même si quelques ex­cep­tions confirment la règle, le ren­de­ment de l’as­su­rance vie en eu­ros baisse: 3,40 % en 2010, 3% en 2011, et en­vi­ron 2,85% en 2012. Net de pré­lè­ve­ments so­ciaux (15,5 %) et d’in­fla­tion (2 %), il tombe à 0,40 %. Ce chiffre, en ap­pa­rence faible, est à re­la­ti­vi­ser avec les taux his­to­ri­que­ment bas des obli­ga­tions fran­çaises (2,28 % pour une ma­tu­ri­té de dix ans). Les fonds en eu­ros, qui achètent no­tam­ment ce type de pla­ce­ments, de­vraient ain­si voir leur ren­de­ment « conti­nuer de bais­ser à l’ave­nir, sauf chan­ge­ment éco­no­mique bru­tal » , pré­vient Da­niel Col­li­gnon, di­rec­teur gé­né­ral de la com­pa­gnie d’as­su­rances vie Spi­ri­ca.

Il n’existe pas de réelle al­ter­na­tive ayant les ga­ran­ties et la dis­po­ni­bi­li­té des fonds en eu­ros, mais Le Re­ve­nu a dé­nom­bré sept pistes sou­vent pro­po­sées aux épar­gnants pour mieux va­lo­ri­ser leur as­su­rance vie. Ex­pli­ca­tions.

1 Des pro­duits

va­riés

Le temps où les fonds en eu­ros se nour­ris­saient qua­si ex­clu­si­ve­ment d’obli­ga­tions d’État semble ré­vo­lu. Leur com­po­si­tion a beau­coup évo­lué et de grandes dis­pa­ri­tés existent do­ré­na­vant entre les contrats. Consé­quence di­recte, « nous ob­ser­vons au­jourd’hui une forte dis­per­sion des ren­de­ments ser­vis », constate Ber­nard Le Bras, pré­sident du di­rec­toire de Suravenir. Par exemple, le contrat Li­vret Vie, dis­tri­bué par la Ma­cif, affiche 2,55 % en 2012, soit 35 % de moins que la MIF (Mu­tuelle d’Ivry-La-Fra­ter­nelle). Cer­tains éta­blis­se­ments comme l’Afer par­viennent même à ob­te­nir une per­for­mance en hausse, à contre-cou­rant du mar­ché. La rai­son? « Une stra­té­gie de ges­tion tour­née de­puis trois ans vers des obli­ga­tions d’en­tre­prises, no­tam­ment fi­nan­cières », pré­cise Jean-Fran­çois Bou­lier, di­rec­teur gé­né­ral d’Avi­va In­ves­tors Eu­rope. En­fin, des fonds en eu­ros à do­mi­nante im­mo­bi­lière se mul­ti­plient, « consti­tuant une al­ter­na­tive in­té­res­sante », es­time Her­vé Tis­se­rand, di­rec­teur gé­né­ral d’Al­ta­pro­fits.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.