Les 24 meilleurs contrats vie mul­ti­sup­ports of­fen­sifs

Dans cette ca­té­go­rie, Le Re­ve­nu ré­com­pense des contrats dis­po­sant cha­cun de plus de 50 fonds. Ils s’adressent aux épar­gnants aver­tis qui gèrent leurs pla­ce­ments eux-mêmes ou avec l’aide d’un conseiller in­dé­pen­dant.

Le Revenu - Mensuel Placement - - GUIDE ASSURANCE VIE 2013 - C. F.

Dans la clas­si­fi­ca­tion du Re­ve­nu, les contrats of­fen­sifs sont des­ti­nés à une clien­tèle grand pu­blic, mais exi­geante, à la re­cherche de pla­ce­ments de qua­li­té ou­verts sur le monde. Pour ti­rer le meilleur par­ti de l’évo­lu­tion des mar­chés fi­nan­ciers, ces contrats donnent ac­cès à plus de 50 fonds in­ves­tis en ac­tions, obli­ga­tions et/ou pro­duits mo­né­taires dans des zones géo­gra­phiques plus ou moins éten­dues (France, Eu­rope…). Ils offrent donc une large pa­lette de pla­ce­ments, du moins au plus ris­qué, mais aus­si des ser­vices fi­nan­ciers et de pré­voyance pour vous ai­der à ga­gner plus d’ar­gent et à pro­té­ger vos proches. Vous pou­vez pi­lo­ter ces contrats vous-même sur In­ter­net, comme un compte-titres, ou vous faire ai­der par un conseiller in­dé­pen­dant.

Dans un contexte plus por­teur pour les Bourses mon­diales, avec de nom­breux fonds en gains en 2012, Le Re­ve­nu a dé­ci­dé d’at­tri­buer 24 Tro­phées, soit un de plus qu’en 2012. La trente-sixième édi­tion des Tro­phées du Re­ve­nu confirme les grands noms dé­jà ré­com­pen­sés par cette dis­tinc­tion dans le pas­sé, comme Épargne Re­traite Mul­ti­ges­tion, de l’AsacFa­pès, Nuances Pri­vi­lège, des Caisses d’Épargne ou BNP Pa­ri­bas Mul­ti­pla­ce­ments 2. Mais il y a aus­si des nou­veau­tés. Cer­tains pro­duits sont pro­mus, d’autres ré­tro­gra­dés et plu­sieurs sortent de notre sé­lec­tion parce que leurs ca­rac­té­ris­tiques tech­niques n’ont pas évo­lué dans le bon sens, comme la moyenne du mar­ché ou sim­ple­ment parce que leurs ré­sul­tats fi­nan­ciers n’ont pas été à la hau­teur, ces der­nières an­nées.

Des contrats pri­més en 2012 pro­gressent

Des contrats clas­sés dans le pas­sé font leur grand re­tour parce qu’ils rem­plissent à nou­veau les cri­tères de qua­li­té éta­blis par Le Re­ve­nu. Bonne nou­velle, beau­coup de pla­ce­ments pri­més ces der­nières an­nées com­plètent leur offre de fonds. Mais avoir plus de choix de Si­cav ne sert à rien si vous ne dis­po­sez pas d’ou­tils ef­fi­caces pour les sé­lec­tion­ner et pas­ser de l’une à l’autre en fonc­tion des op­por­tu­ni­tés de mar­ché. Sa­chant que plus de 95 % des sous­crip­teurs ne suivent pas leur contrat, les as­su­reurs ont in­ven­té des ar­bi­trages au­to­ma­tiques. Si vous choi­sis­sez cette op­tion, de plus en plus sou­vent gra­tuite, c’est un or­di­na­teur qui vend et achète les fonds à votre place. En 2012-2013, de nom­breux contrats en­ri­chissent leur offre dans ce do­maine. Le Grand Tro­phée d’Or 2013 re­vient à Sym­pho­nis Vie. Créé en 2001, ce contrat est dis­tri­bué par la banque en ligne For­tu­neo. Les frais sont com­pé­ti­tifs (0 % sur les ver­se­ments, 0,6 % par an sur le fonds en eu­ros, 0,75 % sur les uni­tés de compte, 0 % sur les ar­bi­trages par In­ter­net et 28 eu­ros for­fai­taires par fax ou cour­rier). Le fonds en eu­ros (+ 3,6 % en 2012, + 3,75 % en 2011) est l’un des plus ren-

tables dans la du­rée. Sur­tout, ce pla­ce­ment évo­lue dans un sens po­si­tif. En 2012-2013, il s’est enrichi d’un fonds en eu­ros dy­na­mique (Suravenir Op­por­tu­ni­tés) et de quinze nou­velles uni­tés de compte dont un tra­cker ou fonds in­di­ciel co­té (Lyxor ETF Dow Jones Glo­bal Ti­tans 50).

Notre sé­lec­tion des Tro­phées d’Or compte d’autres contrats com­mer­cia­li­sés en ligne: Al­ta­pro­fits Vie, Bour­so­ra­ma Vie et Lin­xeA­ve­nir. Ils pré­sentent des frais très bas, un fonds en eu­ros pro­fi­table, une offre fi­nan­cière de qua­li­té et des ca­rac­té­ris­tiques tech­niques très au­des­sus de la moyenne. La va­leur ajou­tée de ces contrats est de don­ner ac­cès à des fonds qui battent les in­dices.

Autre contrat Tro­phées d’Or qui pro­gresse: Hi­ma­lia, de Ge­ne­ra­li Pa­tri­moine, dis­tri­bué par des conseiller­s in­dé­pen­dants. Pour ré­pondre aux pré­oc­cu­pa­tions des épar­gnants exi­geants qui veulent dy­na­mi­ser leur contrat sans risques pour leur ca­pi­tal, Hi­ma­lia donne ac­cès à deux fonds en eu­ros pro­met­teurs : In­no­va­lia (+ 3,62 % en 2012) in­ves­ti pour l’es­sen­tiel en immobilier et Elixence (+ 4,02 %) qui mise sur sa poche ac­tions pour dé­pas­ser un fonds en eu­ros clas­sique. Qua­rante-quatre nou­veaux fonds viennent d’in­té­grer le contrat. L’ap­pli­ca­tion iP­hone iGe­ne­ra­li s’est do­tée d’un ser­vice d’alerte sur uni­tés de compte. Nous ap­pré­cions aus­si la com­mu­ni­ca­tion trans­pa­rente de la com- pa­gnie sur la com­po­si­tion de ses fonds en eu­ros.

BNP Pa­ri­bas Mul­ti­pla­ce­ments Pri­vi­lège, Ar­gent en 2012, ob­tient son pre­mier Tro­phée d’Or en 2013. Ce contrat pos­sède les qua­li­tés né­ces­saires pour ob­te­nir la meilleure ré­com­pense, avec des frais com­pé­ti­tifs (ab­sence de frais d’ar­bi­trage fixe), une offre fi­nan­cière de pre­mier choix et un fonds en eu­ros qui ré­siste bien dans une conjonc­ture dif­fi­cile.

Étu­diez la per­for­mance des fonds bour­siers

Ébène, contrat haut de gamme de la So­cié­té Gé­né­rale, grimpe aus­si en Or. Grâce à la per­for­mance de son fonds

en eu­ros (+ 3,3% en 2012) et à des ca­rac­té­ris­tiques tech­niques et fi­nan­cières au-des­sus de la moyenne. Nous avons ap­pré­cié la sim­pli­fi­ca­tion du re­le­vé an­nuel de si­tua­tion et l’en­ri­chis­se­ment de l’offre de sor­tie en rente avec le lan­ce­ment d’une op­tion dé­pen­dance. L’offre fi­nan­cière de pla­ce­ments in­ves­tis en immobilier s’est étof­fée d’une SCPI en plus des deux SCI dé­jà ré­fé­ren­cées.

Cer­tains contrats donnent ac­cès à des tra­ckers

En Ar­gent, on re­trouve des grands noms pri­més en 2012. Comme ACMN Ho­ri­zon Pa­tri­moine, dis­tri­bué par les ges­tion­naires de pa­tri­moine du Cré­dit Mu­tuel Nord Eu­rope. Le fonds en eu­ros a rap­por­té 3%. L’ab­sence de frais d’ar­bi­trage (fixes et va­riables) est as­sez rare par­mi les contrats ban­caires pour être no­tée.

Prix spé­cial de l’In­te­rac­ti­vi­té en 2012, Mul­ti­sup­port Ex­cel­lence, as­su­ré par Ora­déa Vie est pro­mu en Ar­gent. Contrat souple adap­té à la si­tua­tion per­son­nelle d’épar­gnants ai­sés, il dis­pose d’un bon fonds en eu­ros (+ 3,3% en 2012) et d’une offre fi­nan­cière de qua­li­té, avec huit SCPI et dix-huit tra­ckers no­tam­ment.

Par­mi les Tro­phées d’Ar­gent, si­gna­lons que Co­ra­lis Sé­lec­tion pro­pose, de­puis sep­tembre 2012, le plus grand OPCI (or­ga­nisme de pla­ce­ment col­lec­tif en immobilier) du mar­ché in­ves­ti en immobilier phy­sique d’en­tre­prise (57 %), dans des ac­tifs fi­nan­ciers (ac­tions et obli­ga­tions de so­cié­tés fon­cières co­tées) à hau­teur de 30 % et dans des li­qui­di­tés (13 %). Ce nou­veau sup­port per­met d’in­ves­tir dans la pierre dans le cadre fis­cal at­trayant de l’as­su­rance vie. Vous bé­né­fi­ciez aus­si d’une bonne li­qui­di­té. Les frais d’en­trée men­tion­nés dans la fiche p. 58 cor­res­pondent à un maxi­mum. Comme c’est un contrat dis­tri­bué par des conseiller­s in­dé­pen­dants, cha­cun d’eux pi­lote les frais se­lon ses in­té­rêts com­mer­ciaux. En 2012, le ni­veau réel moyen des frais sur ver­se­ment a été plus proche de 2%. Dom­mage que le mon­tant mi­ni­mum de frais d’ar­bi­trage (68 eu­ros) soit si éle­vé. Un pro­grès sur ce point se­rait le bien­ve­nu.

Dans la sé­lec­tion des Tro­phées de Bronze, on trouve quatre contrats, dont Skan­dia Ar­chi­pel. Ce der­nier pro­pose une op­tion d’ar­bi­trage au­to­ma­tique at­trayante: « l’ar­rêt des moins-va­lues re­la­tives avec re­tour sur les mar­chés », qui per­met de se retirer de la Bourse en cas de moins-va­lue importante (seuil à dé­fi­nir avec votre conseiller: nous re­com­man­dons 20 %) et de ré­in­ves­tir au- to­ma­ti­que­ment quand les mar­chés semblent plus pro­met­teurs se­lon des cri­tères fi­nan­ciers dé­fi­nis par Skan­dia. L’idée est ex­cel­lente. Car avec les mé­ca­nismes clas­siques « d’ar­rêt des moins-va­lues », vous ne ré­in­ves­tis­sez pas en ac­tions. C’est dom­mage qu’elle soit un peu chère puis­qu’elle en­traîne une ma­jo­ra­tion des frais de ges­tion an­nuels du contrat de 0,2 %, ain­si que des frais de re­tour cor­res­pon­dant à 0,5 % du mon­tant ré­ar­bi­tré avec un mi­ni­mum de 25 eu­ros.

Dé­cou­vrez les ou­tils de pi­lo­tage au­to­ma­tique

HSBC Stra­té­gie Pa­tri­moine confirme son clas­se­ment grâce à la bonne per­for­mance de son fonds en eu­ros (+ 3,1%). Trois ou­tils de pi­lo­tage au­to­ma­tique per­mettent d’op­ti­mi­ser vos gains. « L’in­ves­tis­se­ment pro­gres­sif » éche­lonne dans le temps vos in­ves­tis­se­ments en Bourse afin de ré­duire les risques de mar­ché. « L’ar­bi­trage au­to­ma­tique des plus-va­lues » sé­cu­rise vos pro­fits. Seuil de dé­clen­che­ment re­com­man­dé par Le Re­ve­nu: 20 %. « La li­mi­ta­tion des moins-va­lues de type re­la­tive » li­mite vos pertes en pé­riode de forte baisse des mar­chés, par un ar­bi­trage to­tal vers un sup­port pru­dent.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.