Gar­dez votre vieux PEL

Le Revenu - Mensuel Placement - - COURRIER DES LECTEURS -

J’ai ou­vert un PEL en 1993 avec un taux de 6%. Est-il tou­jours in­té­res­sant de le conser­ver avec les nou­velles me­sures fis­cales sa­chant que je suis âgé de 66 ans et que mon taux mar­gi­nal d’im­po­si­tion est de 30%? QUES­TION PO­SÉE SUR LE­RE­VE­NU.COM

Votre

PEL, ou­vert en 1993, rap­por­tait à l’ori­gine 6%, prime d’État in­cluse. Après dix ans (ou avant lorsque le pla­fond de la prime est at­teint), le taux de votre PEL est li­mi­té aux in­té­rêts ban­caires, hors prime d’État, qui sont de 4,62% comme in­di­qué dans Le Re­ve­nu Ma­ga­zine Guide Pla­ce­ments 2013, p. 52 (men­suel da­té dé­cembre 2012). Après pré­lè­ve­ments so­ciaux de 15,5%, le ren­de­ment est en­core de 3,9%. En comp­tant aus­si le pré­lè­ve­ment for­fai­taire de 24%, le ren­de­ment net de frais, taxes et pré­lè­ve­ments de votre PEL de­meure de 2,78% (ou 2,52% avec l’im­po­si­tion à votre taux mar­gi­nal de 30%). Au­cun pla­ce­ment au­jourd’hui ne vous per­met de bé­né­fi­cier d’un taux ga­ran­ti à vie de 4,62% avant im­pôt, avec une telle ren­ta­bi­li­té nette de frais et de taxes. Il est in­té­res­sant de conser­ver ce pla­ce­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.