Les nou­veaux moyens de paie­ment

Vous pour­rez bien­tôt ré­gler vos pe­tits achats avec votre té­lé­phone mo­bile ou votre carte ban­caire, sans contact avec le ter­mi­nal du com­mer­çant.

Le Revenu - Mensuel Placement - - ENQUÊTE -

Vous rê­vez de vous éva­der un week-end avec votre mo­bile pour tout por­te­feuille? De ré­gler votre jour­nal au kiosque avant de sau­ter dans le train? Votre ter­rain de jeu se li­mi­te­ra en­core aux villes sans contact comme Stras­bourg, Nice et Caen. Si­non, il fau­dra vous ins­crire, en quelques clics, dans un porte-mon­naie ou un por­te­feuille élec­tro­nique, tel Mo­neo pour ré­gler vos parc­mètres, Paypal pour com­man­der un « Mc Do » ou Buys­ter pour un ci­né­ma, ce der­nier ayant conclu un par­te­na­riat avec le ré­seau CGR de 400 salles. Mieux qu’un porte-mon­naie qui fonc­tionne comme une carte pré­payée, un por­te­feuille élec­tro­nique en­re­gistre une ou plu­sieurs cartes de paie­ment et ef­fec­tue vos achats en ligne sans res­sai­sir votre nu­mé­ro de carte, en étant dé­bi­té au fur et à me­sure. Vous pour­rez aus­si pro­fi­ter des ex­pé­ri­men­ta­tions des su­per­mar­chés qui vous font scan­ner vos achats sur votre mo­bile, comme Casino, rue des Bel­lesFeuille­s, à Pa­ris, ou un ma­ga­sin pi­lote du sys­tème Flash’NP­lay d’Au­chan près de Lille, Gour­mands & Gour­man­dises, rue Laf­fite, à Pa­ris. Guère plus.

Face à cette sé­rie d’ini­tia­tives, les banques veulent re­prendre la main : « Un peu plus de 4 mil­lions de per­sonnes ont ache­té avec un mo­bile en 2012. Et la dy­na­mique s’ac­cé­lère de­puis trois mois », se ré­jouit Del­phine As­se­raf, di­rec­trice du dé­ve­lop­pe­ment Di­gi­tal et du e-Com­merce de BNP Pa­ri­bas. Ce sont sur­tout les achats en ligne à par­tir d’un mo­bile qui dé­collent at­tei­gnant, en 2012, 45 mil­liards d’eu­ros (1 mil­liard de tran­sac­tions). Les paie­ments sans contact par carte et par mo­bile dé­butent.

Dé­jà 20 mil­lions de cartes sans contact

Les banques se sont en­ga­gées dans cette voie avec la puce NFC (com­mu­ni­ca­tion en champ proche), ju­gée la plus

fiable. Elles ont com­men­cé par dis­tri­buer des cartes sans contact à l’oc­ca­sion des re­nou­vel­le­ments (voir p. 16). On en comp­te­ra 20 mil­lions sur un parc d’un peu plus de 60 mil­lions d’ici la fin de l’an­née. « Le paie­ment par carte sans contact res­te­ra plus ras­su­rant que ce­lui par té­lé­phone mo­bile pour les par­ti­cu­liers », pense Be­noît Grisoni, di­rec­teur de Bour­so­ra­ma, la seule banque à n’ac­tion­ner cette fonc­tion qu’à la de­mande, mais im­mé­dia­te­ment.

Pour l’heure, vous ne les uti­li­sez qua­si­ment que dans les villes pi­lotes, Stras­bourg, Caen, Nice et bien­tôt Lille et Bor­deaux. Et chez de grands dis­tri­bu­teurs, Dis ney land, Au­chan, Car­re­four, Dé­cath­lon, Le­roy Merlin…, les plus mo­ti­vés pour al­lé­ger le trai­te­ment des es­pèces. Mais Vi­sa vient de lan­cer sa pre­mière grande cam­pagne de pub. Et le ré­seau est en pleine ex­ten­sion. En avril, 70 000 com­mer­çants étaient équi­pés de ter­mi­naux de paie­ment sans contact (6,3 % du parc), contre moins de 15 000 un an plus tôt. Ils ont en­cais­sé 4,5 mil­lions d’eu­ros en avril, pour un mon­tant moyen de 10,90 eu­ros.

La carte sans contact pré­pare la tran­si­tion vers le paie­ment sans contact par mo­bile qui per­met­tra, lui, des paie­ments su­pé­rieurs à 20 ou 25 eu­ros, à condi­tion de les va­li­der par code confi­den­tiel.

Les pion­niers du paie­ment par mo­bile

Le Cré­dit Mu­tuel-CIC, a été le pre­mier à vendre, dans ses agences, des mo­biles et des for­faits dès 2006 à Stras­bourg, en par­te­na­riat avec NRJ Mo­bile, de­ve­nu EI Te­le­com, son propre opé­ra­teur, his­toire de ne pas pas­ser sous les fourches cau­dines des géants des télécoms. Il a équi­pé 200000 clients en té­lé­pho­nie pour des paie­ments sans contact des villes pi­lotes. Et de­puis mars, il est pas­sé à l’of­fen­sive, dé­li­vrant à tous ses clients en té­lé­pho­nie des cartes SIM por­teuse de la puce NFC. Il consent même des re­mises sur ses for­faits de té­lé­pho­nie mo­bile au­près des dé­ten­teurs de carte ban­caire CM-CIC, ac­ces­sibles dès 15,99 eu­ros par mois (au lieu

LE POR­TE­FEUILLE ÉLEC­TRO­NIQUE VOUS ÉVITE DE RE­TA­PER VOS CODES.

de 19,99 eu­ros) avec ap­pels illi­mi­tés et 1 Go d’In­ter­net mo­bile, bien moins cher que chez BNP Pa­ri­bas qui lui a em­boî­té le pas en no­vembre 2011. Chez cette der­nière, les clients se voient pro­po­ser trois for­faits mo­biles en par­te­na­riat avec Orange (à par­tir de 29,90 eu­ros par mois pour des ap­pels illi­mi­tés et 500 Mo) pour ac­cé­der au paie­ment sans contact (pla­fond de paie­ment de 300eu­ros). Si vous avez un autre for­fait, BNP Pa­ri­bas vend l’ap­pli­ca­tion Kix à 2 eu­ros par mois. Vous pou­vez per­son­na­li­ser votre code confi­den­tiel et en de­man­der une sai­sie sys­té­ma­tique. Une nou­velle ap­pli­ca­tion « Mes trans­ferts » per­met de vi­rer gra­tui­te­ment de l’ar­gent à ses proches, jus­qu’à 250 eu­ros par jour.

Ce­pen­dant, la tech­no­lo­gie sans contact n’a pas en­core convain­cu Apple. Beau­coup es­pé­raient que l’iP­hone 5 l’adopte pour évan­gé­li­ser les pos­ses­seurs de smartphone­s.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.