Re­grou­per ses contrats vers les fonds les plus ren­tables

Le Revenu - Mensuel Placement - - COURRIER DES LECTEURS -

J’ai sous­crit dix contrats d’as­su­rance vie. Je sais que c’est trop, mais je ne sais pas comment faire le mé­nage… QUES­TION PO­SÉE SUR LE­RE­VE­NU.COM

vous, beau­coup d’épar­gnants sous­crivent des contrats vie « pour prendre date » ou parce qu’ils bé­né­fi­cient de condi­tions de sous­crip­tion at­trayantes. Puis ils n’y touchent plus, té­ta­ni­sés à l’idée de clô­tu­rer un contrat qui leur pro­cure cer­tains avan­tages fis­caux au titre de l’im­pôt sur le re­ve­nu ou des droits de suc­ces­sion.

Au­cun avan­tage fis­cal ne jus­ti­fie de conser­ver un pla­ce­ment in­in­té­res­sant. Sur­tout quand les sommes pla­cées sont faibles. Vous de­vez re­grou­per votre épargne dans les contrats en eu­ros et les fonds en eu­ros des mul­ti­sup­ports les plus ren­tables. N’hé­si­tez pas à clô­tu­rer les contrats les plus an­ciens, souvent mé­diocres. L’ar­gent ver­sé avant le 13 oc­tobre 1998 dans des contrats ou­verts avant le 20 no­vembre 1991 est to­ta­le­ment exo­né­ré de droits de suc­ces­sion. Ce n’est un avan­tage que pour les gros pa­tri­moines. Les autres sont, de toute fa­çon, exo­né­rés de droits de suc­ces­sion.

Rap­pel: quelle que soit la date de la sous­crip­tion ou des ver­se­ments, les ca­pi­taux que vous avez pla­cés dans un contrat vie avant vos 70 ans sont exo­né­rés de droits de suc­ces­sion à hau­teur de 152500 eu­ros par bé­né­fi­ciaire.

La stra­té­gie à suivre dé­pend de nom­breux pa­ra­mètres per­son­nels. Par­lez-en à votre as­su­reur. Et de­man­dez-lui des si­mu­la­tions fis­cales en fonc­tion de di­vers scé­na­rios avant de vous dé­ci­der, en connais­sance de cause.

Comme

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.