Vos ré­duc­tions d’im­pôt

Le Revenu - Mensuel Placement - - SOMMAIRE -

Les sous­crip­tions au ca­pi­tal de FCPI et de FIP

Les FCPI et les FIP sont des fonds com­muns de pla­ce­ments à risques (FCPR). Les pre­miers sont des fonds com­muns de pla­ce­ments dans l’in­no­va­tion in­ves­tis à au moins 60% en en­tre­prises in­no­vantes, la plu­part non co­tées. Les se­conds sont des fonds d’in­ves­tis­se­ment de proxi­mi­té à vo­ca­tion ré­gio­nale. 60% de leur ac­tif au moins sont in­ves­tis dans des PME non co­tées pour la plu­part, de moins de 250 sa­la­riés, réa­li­sant moins de 50 mil­lions d’eu­ros de chiffre d’af­faires et exer­çant dans une zone géo­gra­phique dé­ter­mi­née. Au sein de ce quo­ta de 60%, ils doivent dé­te­nir au moins 20% de titres de PME de moins de 8 ans.

Si vous avez in­ves­ti dans des FCPI en 2013, vous pou­vez ob­te­nir une ré­duc­tion d’im­pôt égale à 18% de votre ver­se­ment (frais de sous­crip­tion ex­clus), re­te­nu dans la li­mite de 12000 eu­ros pour un cé­li­ba­taire (le double pour un couple ma­rié ou pac­sé sou­mis à une im­po­si­tion com­mune). Vous de­vrez gar­der vos parts au moins cinq ans à par­tir de la sous­crip­tion. En pra­tique, vous de­vrez at­tendre l’échéance du fonds: jus­qu’à huit à dix ans en­vi­ron, et ac­cep­ter un risque éle­vé. Le fisc ne re­pren­dra pas la ré­duc­tion si l’en­ga­ge­ment de conser­va­tion est rom­pu en rai­son du li­cen­cie­ment, de l’in­va­li­di­té grave ou du dé­cès

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.