La ré­si­dence prin­ci­pale du ma­jeur pro­té­gé doit être conser­vée

Le Revenu - Mensuel Placement - - DOSSIER AIDER SES PARENTS -

Quel que soit le ré­gime de pro­tec­tion dont bé­né­fi­cie votre pa­rent âgé, il doit gar­der aussi long­temps que pos­sible la dis­po­si­tion de sa ré­si­dence prin­ci­pale et du mo­bi­lier qu’elle contient. Ce prin­cipe n’est pas in­tan­gible et s’adapte aux cir­cons­tances. Par exemple, si votre pa­rent est hos­pi­ta­li­sé pour une longue du­rée, vous pou­vez louer le lo­ge­ment fa­mi­lial. Mais cette lo­ca­tion de­vra ces­ser s’il re­couvre la san­té. Même si, pour y ré­si­der, il a be­soin d’une as­sis­tante de vie pour cer­tains actes cou­rants. La vente de sa ré­si­dence prin­ci­pale n’est en­vi­sa­geable que lors­qu’il est de­ve­nu im­pos­sible de son­ger, pour rai­sons mé­di­cales, à un re­tour au domicile. Le but de la vente est de lui as­su­rer les res­sources qui fi­nan­ce­ront ses charges (par exemple, les frais de la mai­son de re­traite). Et il vous fau­dra l’ac­cord du juge des tu­telles après avis du mé­de­cin trai­tant. En­fin en au­cun cas vous n’êtes au­to­ri­sé à vendre ses sou­ve­nirs et ses ob­jets per­son­nels. Votre père ou votre mère doit pou­voir en dis­po­ser pen­dant toute sa vie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.