BANC D’ES­SAI

Les cartes ban­caires très haut de gamme

Le Revenu - Mensuel Placement - - LA UNE -

U n client nous a con­tac­tés en déses­poir de cause car le livre qu’il re­cher­chait pour sa pe­tite-fille n’était plus édi­té et épui­sé. Nous avons en­quê­té au­près de très nom­breux li­braires puis au­près de l’édi­teur qui, après quelques re­cherches, a trou­vé un exem­plaire de dé­mons­tra­tion qu’il a ac­cep­té d’of­frir à notre client ! » ra­conte-t-on chez Ame­ri­can Ex­press. Vous croyez que les ser­vices

de concier­ge­rie sont ré­ser­vés aux grandes for­tunes dis­po­sant d’un fa­mi­ly of­fice ? As­su­ré­ment non.Vous aus­si, si vous avez une ca­pa­ci­té fi­nan­cière suf­fi­sante (re­ve­nu mi­ni­mum d’en­vi­ron 60000 eu­ros par an), vous pou­vez avoir ac­cès à une carte ban­caire très haut de gamme et à ses ser­vices per

son­na­li­sés. Vous pour­rez ap­pe­ler un concierge pour qu’il vous com­mande un taxi, or­ga­nise la li­vrai­son d’un bou­quet de fleurs, re­cherche une villa en lo­ca­tion en bor­dure de mer avec 7 chambres, pis­cine ou un cir­cuit de conduite au­to­mo­bile aux États-Unis. Vous ne payez que la fac­ture du pres­ta­taire, mais rien pour la

re­cherche.

Des offres pour fi­dé­li­ser

les meilleurs clients

Car plus que les ga­ran­ties d’as­sis­tance et d’as­su­rance, leur ar­gu­ment d’ori­gine (voir cia­près), les émet­teurs de cartes, Vi­sa, Mas­ter­card (ou Amex) et Ame­ri­can Ex­press dé­ploient à pré­sent des pri­vi­lèges

ex­clu­sifs en tous genres pour vous sé­duire. Ain­si,Vi­sa a per­mis aux clients pri­vi­lé­giés de la Caisse d’Épargne Rhô­neAlpes de vi­si­ter les cou­lisses d’un ate­lier de haute cou­ture. Mas­ter­card dé­cline pour chaque banque des pres­ta­tions ori­gi­nales dans le cadre de son pro­gramme Pri­ce­less, par exemple des in­vi­ta­tions à Ro­land-Gar­ros, des dé­gus­ta­tions avec des chefs étoi­lés, des pro­jec­tions de films en avant-pre­mière, des soi­rées d’ex­cep­tion (pré­sen­ta­tion de la der­nière édi­tion du guide Ha­chette des vins, etc.).

Les ti­tu­laires de l’Ame­ri­can Ex­press Pla­ti­num ont eu ac­cès, en pré­vente, à des places pour le concert de Sting, un dî­ner privé au Pla­za Athé­née en pré­sence du chef Alain Du­casse, une vi­site avec coupe-file et confé­ren­cière aux ex­po­si­tions Jean Paul Gaul­tier et Veláz­quez. « Ces ser­vices sont très ap­pré­ciés et fi­dé­lisent les ti­tu­laires de cartes », as­sure Geof­froy Se­ghet­ti, di­rec­teur pro­duits Eu­rope de l’Ouest chez Mas­ter­card.

En fait, les banques vous font rê­ver pour vous faire mon

ter en gamme. Ces cartes leur ap­portent des co­ti­sa­tions plus de six fois su­pé­rieures en moyenne à celle d’une carte de base. De 295 eu­ros pour la World Elite Mas­ter­card et Vi­sa In­fi­nite au Cré­dit Agri­cole Banque Pri­vée, la co­ti­sa­tion passe à 355 eu­ros au Cré­dit du Nord pour une Vi­sa In­fi­nite et à 590 eu­ros pour une Amex Pla­ti­num.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.