Lyon

Risque de sur­chauffe !

Le Revenu - Mensuel Placement - - SOMMAIRE -

Le mar­ché lyon­nais bouillonne: les prix et le nombre de tran­sac­tions ne cessent d’aug­men­ter, et l’in­suf­fi­sance de biens à vendre com­mence à se faire sen­tir. Lyon est le deuxième pôle uni­ver­si­taire de France, avec pas moins de 120000 étu­diants.

Les ar­ron­dis­se­ments cen­traux sont très de­man­dés

Les Ier, IIe, IVe et VIe ar­ron­dis­se­ments ont la cote au­tant pour l’in­ves­tis­se­ment lo­ca­tif que pour la ré­si­dence prin­ci­pale. Ce fort engouement date de la mi-2016, à tel point qu’en ce dé­but 2017 l’offre n’est pas tou­jours suf­fi­sante tant dans l’an­cien que dans le neuf. Il a suf­fi d’une de­mi-jour­née pour vendre un ap­par­te­ment de 47 m2 dans le Ier ar­ron­dis­se­ment à 215000 eu­ros, soit 4574 eu­ros le mètre car­ré, bien au-des­sus du prix moyen de l’ar­ron­dis­se­ment (3773 eu­ros). Il se­ra loué au moins 700 eu­ros par mois. Dans ces ar­ron­dis­se­ments re­cher­chés, la four­chette de prix est large: de 3 500 à 5 500 eu­ros le mètre car­ré. Les loyers, eux, vont de 9,50 à 15,50 eu­ros le mètre car­ré. Dans le VIIe ar­ron­dis­se­ment, le quar­tier des fa­cul­tés, les prix vont de 2200 à 4100 eu­ros le mètre car­ré et les loyers de 9 à 14 eu­ros. Un stu­dio en­tiè­re­ment re­fait et meu­blé de 37 m2 est mis en vente 178000 eu­ros. Il peut être loué 1000 eu­ros par mois en court sé­jour. Si votre bud­get le per­met, pen­sez aux grandes sur­faces (trois et quatre pièces) en cen­tre­ville pour ré­pondre à la de­mande de co­lo­ca­tion d’étu­diants et de jeunes ac­tifs, de plus en plus nom­breux à op­ter pour cette so­lu­tion. Lyon compte aus­si de nom­breux pro­grammes neufs. Ils peuvent in­té­res­ser les in­ves­tis­seurs, no­tam­ment dans le quar­tier Con­fluence. Mais at­ten­tion aux prix de vente. Ils dé­marrent à 5000 eu­ros jus­qu’à 10500 eu­ros, bien au-de­là du prix moyen lyon­nais.

M. PER­RIN

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.