PERCHE

Le charme de la cam­pagne à deux heures de Pa­ris

Le Revenu - Mensuel Placement - - DROIT -

LES VILLES À PROS­PEC­TER: • Bel­lême • Con­dé-sur-Huisne • Lon­gny-au-Perche • Mor­tagne-au-Perche • No­cé • Ré­ma­lard Mé­dia­ti­sée, cette jo­lie ré­gion entre Chartres et Le Mans se si­tue à une heure de Pa­ris en train, un peu plus en voi­ture. Si­tua­tion idéale pour les ha­bi­tants d’Îlede-France en mal de chlo­ro­phylle et de calme.

Une ré­gion convoi­tée qui re­de­vient abor­dable

« Les prix ont bais­sé de 20 à 30% entre 2010 et le pre­mier se­mestre 2016. On re­trouve les prix de 2001 », constate Sté­phane An­dré, di­rec­teur de Square Ha­bi­tat Bel­lême. De­puis, le mar­ché fré­mit. Les ac­qué­reurs se font plai­sir, car les prix sont moins éle­vés qu’en Nor­man­die.

To­mettes, tuiles et poutres font la dif­fé­rence

Pour les pu­ristes, le Perche au­then­tique se si­tue dans le car­ré Bel­lême, Mor­tagne-au-Perche, Lon­gny-au-Perche et Ré­ma­lard qui en­toure le parc ré­gio­nal du Perche.

Dans ce sec­teur, pour un bud­get de 130000 à 180000 eu­ros, on ac­quiert une mai­son qui a conser­vé des to­mettes au sol, des poutres, une fa­çade en pierre et un toit en tuiles. Mais quelques tra­vaux sont à pré­voir. Une mai­son de pays ré­no­vée ré­pon­dant à tous ces cri­tères, sur un ter­rain de 7700m2 et à un quart d’heure de l’au­to­route, est mise en vente à 179000 eu­ros. En des­sous de 100000 eu­ros, il s’agit soit de mai­sons de vil­lage gé­né­ra­le­ment mi­toyennes, soit de mai­sons né­ces­si­tant de gros tra­vaux, soit la sur­face ha­bi­table est ré­duite. À proxi­mi­té de Bel­lême, une fer­mette à res­tau­rer avec du ca­chet et un ter­rain est mise en vente 82000 eu­ros, tan­dis qu’une autre, ré­no­vée mais plus pe­tite, est af­fi­chée à 95000 eu­ros.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.