ques­tions? Vos nos ré­ponses

Le Revenu - Mensuel Placement - - FISCALITÉ ENQUETE -

Mes pa­rents m’ont fait un chèque de 1500 eu­ros pour mon an­ni­ver­saire. Dois-je le dé­cla­rer?

Non. Les pré­sents d’usage, soit les ca­deaux que l’on se fait à Noël et aux an­ni­ver­saires, sont exo­né­rés. Il n’existe pas de pla­fond, mais leur mon­tant doit être pro­por­tion­nel au pa­tri­moine de la per­sonne qui donne.

Com­ment sont taxés les re­ve­nus de SCPI?

Les re­ve­nus des SCPI, ou « di­vi­dendes », sont taxés comme des loyers de lo­ge­ments nus. Si vos re­ve­nus fon­ciers n’ex­cèdent pas 15000 eu­ros, vous avez au­to­ma­ti­que­ment droit au ré­gime sim­pli­fié, dit mi­cro­fon- cier. Le fisc ap­plique alors un abat­te­ment for­fai­taire de 30% cen­sé cou­vrir toutes vos charges. At­ten­tion, vous ne pou­vez pré­tendre à ce ré­gime pour les loyers de vos SCPI que si vous louez, par ailleurs, nu un bien im­mo­bi­lier en di­rect.

Pen­dant les va­cances, mes pa­rents ont ac­cueilli nos en­fants et em­ployé une aide pour les gar­der. Quel se­ra le taux de la ré­duc­tion d’im­pôt?

L’avan­tage fis­cal est égal à 50 % des dé­penses (charges so­ciales in­cluses) re­te­nues, dans la li­mite de 12000 eu­ros, ou de 15000 eu­ros si c’est la pre­mière an­née que vos pa­rents em­ploient un sa­la­rié à do­mi­cile. La ré­duc­tion d’im­pôt est iden­tique, que vous soyez l’em­ployeur ou que vos pa­rents le soient. Dans votre cas, vous n’avez pas le choix: comme la « nou­nou » a été em­ployée au do­mi­cile de vos pa­rents, c’est à eux de la dé­cla­rer et de la payer. Ce sont eux qui pro­fi­te­ront de l’avan­tage fis­cal.

En 2016, j’ai fait des ra­chats sur un contrat d’as­su­rance vie. Quelles lignes de la dé­cla­ra­tion faut-il rem­plir?

Consul­tez l’im­pri­mé fis­cal unique que l’as­su­reur a dû vous en­voyer. Les cases à rem­plir sont dans la par­tie « Re­ve­nus des va­leurs et ca­pi­taux mo­bi­liers ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.