Pour­quoi in­ves­tir dans l’or phy­sique en 2017?

Le Revenu - Mensuel Placement - - EN VALEUR - JEAN-FRAN­ÇOIS FAURE Au­coffre.com

L’or ne doit pas être en­vi­sa­gé comme un in­ves­tis­se­ment clas­sique. C’est un ac­tif im­pro­duc­tif. Il ne pro­cure au­cun ren­de­ment, mais ce n’est pas ce qu’on at­tend de lui. On in­ves­tit dans l’or pour pro­té­ger son pa­tri­moine et cou­vrir d’éven­tuelles pertes fi­nan­cières liées à d’autres ac­tifs plus ris­qués. L’or, et qui plus est phy­sique (pièces et lin­gots), doit être en­vi­sa­gé comme l’as­su­rance in­cen­die de son pa­tri­moine, c’est une épargne de pré­cau­tion.

En 2008, puis 2011, l’or phy­sique a par­fai­te­ment joué son rôle de cou­ver­ture. Quand tous les ac­tifs bour­siers ont dé­vis­sé, y com­pris le cours de « l’or pa­pier », il y a eu une très forte de­mande pour les pièces d’or d’in­ves­tis­se­ment, dont le prix s’est en­vo­lé avec l’aug­men­ta­tion de leurs primes (80% pour le de­mi-na­po­léon). Ceux qui avaient la bonne idée d’en ac­qué­rir à bon prix avant la crise ont pu épon­ger les pertes cau­sées par les autres ac­tifs. L’or est la meilleure as­su­rance pa­tri­mo­niale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.