Pré­co­ni­sa­tion n° 2

Le Revenu - Mensuel Placement - - À RETENIR -

Prio­ri­té à l’as­su­rance vie, même après 70 ans

Deuxième su­jet im­por­tant: la mai­son, trop grande et trop chère à en­tre­te­nir. Nous leur re­com­man­dons de vendre et de s’ins­tal­ler dans un ap­par­te­ment proche des com­merces. Dé­ci­der d’em­mé­na­ger dans un lo­ge­ment plus pe­tit est dif­fi­cile. Ce­la change la vie so­ciale et la vie de fa­mille. Mais nous pen­sons que c’est le bon mo­ment. D’au­tant que le mar­ché immobilier reste por­teur en bord de mer pour les biens de qua­li­té. Nous es­ti­mons le lo­ge­ment de leurs rêves – 100 mètres car­rés avec ter­rasse, bien si­tué, dans le neuf – aux alen­tours de 700000 eu­ros. Il res­te­rait donc 500000 eu­ros à pla­cer au mieux. Nous leur sug­gé­rons de pri­vi­lé­gier

l’as­su­rance vie. Contrai­re­ment à une idée re­çue, la loi ne fixe pas d’âge li­mite pour ce pla­ce­ment. On lit aus­si sou­vent que le ré­gime fis­cal des primes ver­sées après 70 ans est moins in­té­res­sant que ce­lui ap­pli­cable aux ver­se­ments réa­li­sés avant 70 ans. C’est vrai et faux. Vrai parce que l’exo­né­ra­tion de taxa­tion passe de 152 500 eu­ros par bé­né­fi­ciaire à 30500 pour tous les bé­né­fi­ciaires. Faux parce qu’au-de­là de l’abat­te­ment de 30500 eu­ros, les gains sont to­ta­le­ment exo­né­rés de droits de suc­ces­sion après 70 ans. Si Paul et Ni­cole pla­çaient leurs 500000 eu­ros dans une as­su­rance vie en 2018 et que, par exemple, dans quinze ans, le contrat va­lait à leur dis­pa­ri­tion 1 mil­lion d’eu­ros (hy­po­thèse réa­liste), 500000 eu­ros échap­pe­raient au fisc…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.