C’est un mon­tage ef­fi­cace pour ré­duire l’im­pôt sur le re­ve­nu

Le Revenu - Mensuel Placement - - IMMOBILIER ENQUÊTE -

La créa­tion d’une SCI ne change pas la na­ture fis­cale de vos loyers, qui res­tent taxables dans la ca­té­go­rie des re­ve­nus fon­ciers. Les as­so­ciés rem­plissent une dé­cla­ra­tion 2044. La SCI, elle, re­met au fisc un im­pri­mé 2072 avec le mon­tant glo­bal des re­ve­nus per­çus par la SCI et leur ré­par­ti­tion entre les as­so­ciés se­lon leur par­ti­ci­pa­tion dans la so­cié­té. Il n’y a donc pas, pour les as­so­ciés, d’éco­no­mie d’im­pôt puis­qu’ils dé­clarent les loyers comme tout bailleur qui gère lui-même ses actifs im­mo­bi­liers. Et si la SCI réa­lise de gros tra­vaux, chaque as­so­cié peut im­pu­ter jus­qu’à 10700 eu­ros de dé­fi­cit sur son re­ve­nu glo­bal et di­mi­nuer ain­si la note. Mais c’est aus­si le cas pour une dé­ten­tion en in­di­vi­sion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.