Notre stra­té­gie confor­tée par le dy­na­misme de la crois­sance

Le Revenu - Mensuel Placement - - SPÉCIAL ASSURANCE VIE - LAURENT SAILLARD

L a dé­ci­sion de ne pas vendre et de ne pas cé­der à la pa­nique lors des tur­bu­lences de fé­vrier fut sa­lu­taire. Au 12 mars en clô­ture, l’in­dice CAC 40 af­fi­chait un très lé­ger re­pli de 0,67% de­puis le dé­but de l’an­née, après avoir re­ga­gné le ter­rain per­du en quelques se­maines. Les mar­chés ne sont donc pas loin des ni­veaux qu’ils en­re­gis­traient fin 2017. Nous res­tons confiants dans le po­ten­tiel bour­sier des ac­tions.

La sai­son des di­vi­dendes s’an­nonce gé­né­reuse

Le main­tien d’une ex­po­si­tion à 55% en ac­tions du por­te­feuille équi­li­bré va per­mettre de pro­fi­ter de la sai­son des di­vi­dendes qui s’an­nonce plu­tôt sous de bons au­gures. Et les por­te­feuilles de nos sé­lec­tions vont en bé­né­fi­cier. Se­lon notre der­nier poin­tage ( Le Re­ve­nu heb­do n° 1470), trente et une des so­cié­tés du CAC 40 vont aug­men­ter leurs di­vi­dendes ver­sés en 2018. L’en­semble des en­tre­prises de l’in­dice s’ap­prête à ver­ser 46,8 mil­liards d’eu­ros à ses ac­tion­naires, soit une pro­gres­sion, en vo­lume glo­bal, de 3,7% par rap­port à l’exer­cice pré­cé­dent, pour le­quel 45,1 mil­liards avaient été ver­sés.

Ces 46,8 mil­liards d’eu­ros ver­sés re­pré­sentent 48% des bé­né­fices des qua­rante plus grandes ca­pi­ta­li­sa­tions. Au sein de l’in­dice, le di­vi­dende de Ke­ring, ac­tion pré­sente dans notre sé­lec­tion de va­leurs en di­rect ( ➠ lire page 60), est ce­lui qui af­fiche la plus forte pro­gres­sion, avec une hausse an­nuelle de 30%.

Par­mi les poids lourds de la cote, les aug­men­ta­tions de di- vi­dendes de Sa­no­fi et de To­tal, va­leurs elles aus­si pré­sentes dans notre sé­lec­tion, sont plus mo­destes, mais le groupe pé­tro­lier fran­çais s’est par exem- ple en­ga­gé à faire pro­gres­ser sa dis­tri­bu­tion de di­vi­dendes de près de 10% en trois ans.

Air Li­quide et Vin­ci, elles, font pro­gres­ser leurs di­vi­dendes res­pec­tifs à hau­teur de leurs bé­né­fices réa­li­sés pour l’exer­cice 2017.

Le phé­no­mène ne touche pas que le coeur de la cote fran­çaise. La ten­dance fa­vo­rable à la dis­tri­bu­tion de cou­pons gé­né­reux est at­ten­due aus­si pour les va­leurs moyennes et dans la plupart des grands pays dé­ve­lop­pés.

Une ten­dance observée à l’échelle mon­diale

Dans sa der­nière étude tri­mes­trielle, réa­li­sée à l’échelle mon­diale, Ja­nus Hen­der­son éta­blit ain­si que les di­vi­dendes mon­diaux ont conti­nué de pro­gres­ser en 2017 à hau­teur de 7,7%, soit la crois­sance la plus ra­pide de­puis 2014. Le gé­rant d’actifs constate que toutes les ré­gions du monde, et qua­si­ment toutes les in­dus­tries, ont ac­cru leurs di­vi­dendes et que de nou­veaux re­cords ont été bat­tus aux États-Unis, au Ja­pon, en Suisse, à Hong-Kong et aux Pays-Bas. Une pour­suite de cette crois­sance des bé­né­fices est at­ten­due en 2018.

La per­ti­nence de notre stra­té­gie se confirme donc. Con­ser­vez vos ac­tions en di­rect, ain­si que les fonds d’ac­tions et les tra­ckers de nos sé­lec­tions qui, se­lon les cas, ca­pi­ta­lisent ou versent les di­vi­dendes aux por­teurs de parts. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.