LES ATOUTS DU PEA

Le Revenu - Mensuel Placement - - SPÉCIAL SICAV ET FONDS -

Le plan d’épargne en ac­tions (PEA) est une en­ve­loppe fis­cale qui per­met de gé­rer un por­te­feuille sans que les gains, réa­li­sés sous forme de plus­va­lues de ces­sion ou de di­vi­dendes en­cais­sés, soient sou­mis à l’im­pôt sur le re­ve­nu. Seuls les pré­lè­ve­ments so­ciaux sont dus, au taux en vi­gueur de l’an­née du re­trait de­puis 2018. Une condi­tion de base doit être res­pec­tée pour bé­né­fi­cier de cet avan­tage : il faut conser­ver ou­vert le PEA du­rant au moins cinq ans. Avant huit ans, tout re­trait en­traîne la clô­ture du plan. Après huit ans, les re­traits, même par­tiels, n’en­traînent plus la clô­ture, mais in­ter­disent tout ver­se­ment ul­té­rieur. En cas de re­trait avant cinq ans, les gains sont taxés à 22,5% (plan de moins de deux ans) ou à 19% (plan de deux à cinq ans), aux­quels s’ajoutent 17,2% de pré­lè­ve­ments so­ciaux.

Ou­vert aux titres de so­cié­tés co­tés dont le siège so­cial se trouve dans l’un des 28 pays de l’Union eu­ro­péenne ou aux Si­cav et fonds com­muns de pla­ce­ment dé­te­nant 75% d’ac­tions eu­ro­péennes, le PEA peut aus­si ac­cueillir des fonds et des tra­ckers plus di­ver­si­fiés à l’in­ter­na­tio­nal, qui re­courent à des tech­niques de ges­tion so­phis­ti­quées pour pré­ser­ver l’éli­gi­bi­li­té ju­ri­dique au PEA au­près de l’AMF. Vous pou­vez aus­si lo­ger dans un PEA les parts de votre so­cié­té, dé­jà créée ou en cours de créa­tion, quelle que soit l’ac­ti­vi­té, si vous dé­te­nez avec vos proches une par­ti­ci­pa­tion in­fé­rieure ou égale à 25%.

Le pla­fond de ver­se­ment est de 150000 eu­ros, soit un to­tal de 300000 eu­ros d’épargne in­ves­tie pour un couple qui dé­tient deux PEA.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.