Dons aux oeuvres et as­so­cia­tions hu­ma­ni­taires

Pro­fi­tez des avan­tages fis­caux

Le Revenu - Mensuel Placement - - SOMMAIRE - BAR­BA­RA HUFNAGEL

La mise en place du pré­lè­ve­ment à la source ne ré­duit pas les avan­tages fis­caux dont pro­fitent les phi­lan­thropes. Im­pôt sur le re­ve­nu, im­pôt sur la for­tune im­mo­bi­lière (IFI), suc­ces­sion : les as­tuces et conseils pour payer moins d’im­pôts en fai­sant le bien.

De plus en plus de Fran çais sou­tiennent des ac­tions ca­ri­ta­tives qui leur tiennent à coeur. Ai­der les plus dé­mu­nis, lut­ter contre la faim dans le monde, sou­te­nir l’éco­lo­gie, fa­vo­ri­ser la re­cherche mé­di­cale : toutes ces causes phi­lan­thro­piques et tant d’autres mo­bi­lisent plus d’un Fran­çais sur deux.

L’État sou­tient l’élan des phi­lan­thropes en leur ac­cor­dant des ré­duc­tions d’im­pôt pour les dons qu’ils réa­lisent. La mise en place du pré­lève- ment à la source ne mo­di­fie pas les avan­tages fis­caux ré­ser­vés aux do­na­teurs.

De­puis le 1er jan­vier 2018, l’im­pôt sur la for­tune im­mo­bi­lière (IFI) s’est sub­sti­tué à l’im­pôt sur la for­tune (ISF). Mais la ré­duc­tion d’im­pôt à la­quelle donnent droit les dons phi­lan­thro­piques au titre de l’ISF est ap­pli­quée à l’IFI dans

les mêmes condi­tions. D’ailleurs, avec la dis­pa­ri­tion de la ré­duc­tion d’im­pôt pour les in­ves­tis­se­ments PME, les dons res­tent le seul moyen de ré­duire votre IFI.

Vos dons vous per­mettent aus­si de ré­duire votre im­pôt sur

le re­ve­nu. Contrai­re­ment à ce que vous pou­vez pen­ser, l’an­née blanche ne doit pas être un frein à votre gé­né­ro­si­té. Certes, vous ne paie­rez pas d’im­pôt sur les re­ve­nus per­çus en 2018, mais votre avan­tage fis­cal ne se­ra pas per­du pour au­tant.

Pour évi­ter que l’an­née blanche ne se trans­forme en an­née noire pour les or­ga­nismes phi­lan­thro­piques, le lé­gis­la­teur a mis en place un dis­po­si­tif qui pré­voit une

res­ti­tu­tion de l’avan­tage fis­cal en sep­tembre 2019.

En­fin, la mise en place du pré­lè­ve­ment à la source ne pé­na­li­se­ra pas la tré­so­re­rie des do­na­teurs. Le taux de pré­lè­ve­ment à la source ne tient pas compte de leurs ré­duc­tions d’im­pôt. Mais le pro­jet de loi de fi­nances pour 2019 pré­voit que les foyers bé­né­fi­cie­ront d’une avance de 60 % des ré­duc­tions d’im­pôt sur la base des dons de 2017 dès le 15 jan­vier, avec le paie­ment du solde en sep­tembre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.