TRANS­PORT ET MO­BI­LI­TÉ

Le Startupper de Toulouse et sa région - - Sommaire -

Mo­bi­lib

Les vé­hi­cules pré­sents à Tou­louse et Ra­mon­ville-Saint-Agne sont ac­ces­sibles en toute au­to­no­mie 24h/24 par les per­sonnes abon­nées au ser­vice, avec ou sans ré­ser­va­tion avec le ser­vice Yea, lan­cé en mai 2016 en centre-ville. Via l’ap­pli­ca­tion Ci­tiz Tou­louse ou le site in­ter­net, un usa­ger peut lo­ca­li­ser le vé­hi­cule dis­po­nible le plus proche.

LA PRO­PO­SI­TION DE VA­LEUR

Se­lon la so­cié­té, l’au­to­par­tage crée une al­ter­na­tive au « tout voi­ture ». Le ser­vice en­traîne une moindre con­som­ma­tion d’éner­gie et pol­lu­tion. D’après les cal­culs de Ci­tiz Tou­louse, l’au­to­par­tage per­met­trait de di­vi­ser par deux les frais an­nuels liés à une au­to­mo­bile. L’ap­par­te­nance au ré­seau Ci­tiz donne éga­le­ment ac­cès avec le même badge aux voi­tures d’une ving­taine d’autres villes en France.

LE MAR­CHÉ CIBLE

Les par­ti­cu­liers et en­tre­prises (17 % des abon­nés pour presque la moi­tié du CA). Les jeunes conduc­teurs sont éga­le­ment ac­cep­tés. La ma­jo­ri­té des uti­li­sa­teurs sont des ac­tifs à temps plein qui ont entre 25 et 45 ans.

Membre du ré­seau na­tio­nal Ci­tiz de­puis sa créa­tion en 2008, Mo­bi­lib a pris le nom de Ci­tiz Tou­louse en 2013. Cette so­cié­té co­opé­ra­tive pro­pose un ser­vice d’au­to­par­tage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.