Aq­ta au se­cours de la Mis­sion lo­cale

Le Télégramme - Auray - - AURAY -

La Mis­sion lo­cale du Pays d’Au­ray ne se porte pas au mieux. De­puis 2014, elle est fi­nan­cée par la com­mu­nau­té de com­munes. Ce ven­dre­di, les élus ont va­li­dé une aide com­plé­men­taire… Non sans dis­cus­sions.

La Mis­sion lo­cale du Pays d’Au­ray est fi­nan­cée par la com­mu­nau­té de com­munes pour un mon­tant su­pé­rieur à 23 000 € qui fait l’ob­jet d’une conven­tion an­nuelle. En 2018, la com­mu­nau­té, lors de l’adop­tion de son bud­get, a dé­ci­dé de lui oc­troyer un mon­tant de 155 000 € en in­di­quant qu’il y au­rait une clause de re­voyure pos­sible au cours de l’an­née si be­soin.

La Mis­sion lo­cale tra­verse de­puis quelque temps une zone de tur­bu­lences avec des pro­blèmes de tré­so­re­rie (re­tard dans les ver­se­ments des sub­ven­tions, non-réa­li­sa­tion du pré­vi­sion­nel ga­ran­tie jeunes…) qui s’ex­pliquent en par­tie par une aug­men­ta­tion des dé­penses plus im­por­tantes que les re­cettes. L’aug­men­ta­tion des charges de l’as­so­cia­tion est liée à l’aug­men­ta­tion de la masse sa­la­riale (+29, 57 % entre 2014 et 2017, pas­sant de 561 437 € à 727 508 €). Dans un même temps, l’ac­ti­vi­té est res­tée plu­tôt stable, ne dé­ga­geant pas de re­cettes sup­plé­men­taires.

Il faut rap­pe­ler que le fonc­tion­ne­ment de la struc­ture dé­pend en grande par­tie des aides oc­troyées, qui sont cal­cu­lées sur le nombre de jeunes ac­com­pa­gnés d’une an­née sur l’autre. Le constat de la di­mi­nu­tion du nombre de jeunes ac­com­pa­gnés, et donc de la di­mi­nu­tion du mon­tant de la ga­ran­tie jeunes, a été fait. « Pour ac­com­pa­gner ce dis­po­si­tif, la Mis­sion lo­cale avait pro­cé­dé à des re­cru­te­ments dont le fi­nan­ce­ment ne pour­ra donc pas être à la hau­teur du pré­vi­sion­nel », ont an­non­cé ce ven­dre­di les élus com­mu­nau­taires.

Une aide de 15 000 €

L’as­so­cia­tion a donc sol­li­ci­té la com­mu­nau­té de com­munes pour bé­né­fi­cier de fi­nan­ce­ments com­plé­men­taires et du ver­se­ment d’un acompte pré­vi­sion­nel, le bud­get de l’an pro­chain an­non­çant en ef­fet « un dé­fi­cit qui s’ac­croît avec des charges en lé­gère aug­men­ta­tion et des re­cettes en di­mi­nu­tion ».

Avant de va­li­der ces aides, cer­tains élus com­mu­nau­taires ont fait sa­voir leur désap­pro­ba­tion. Jean-Fran­çois Gue­zet (Le Tri­ni­té-sur-Mer) : « Je ne com­prends pas com­ment on a pu en ar­ri­ver là. Il y a un dé­faut dans la struc­ture et il faut le cor­ri­ger ». Oli­vier Le­pick (Car­nac) : « Nous avons un de­voir de vi­gi­lance. La Mis­sion lo­cale doit s’ali­gner sur les ra­tios des autres struc­tures ». Tous s’ac­cordent sur la né­ces­si­té de la sou­te­nir : « S’en pri­ver se­rait une ca­tas­trophe », se­lon Ber­nard Hilliet (Qui­be­ron). « C’est une struc­ture es­sen­tielle, il y a un vi­rage à prendre » (Phi­lippe Le Ray). Jo­seph Ro­chelle (Au­ray) de­mande à épu­rer le pas­sif pour re­par­tir sur de bonnes bases : « On va conser­ver un trou de 30 000 €, c’est une so­lu­tion boi­teuse. C’est dom­mage ». Phi­lippe Le Ray ne veut pas al­ler trop loin : « Je crois plus à la res­pon­sa­bi­li­sa­tion. La com­mu­nau­té de com­munes n’a pas vo­ca­tion à com­bler un cer­tain nombre d’er­reurs ». Fa­brice Ro­be­let (Brec’h) se veut, de son cô­té, confiant : « Bre­tagne sud ha­bi­tat a ren­con­tré des dif­fi­cul­tés de ce genre il y a quelques an­nées et est par­ve­nu à sor­tir de cette pé­riode trouble ».

Une aide com­plé­men­taire de 15 000 € a été vo­tée pour l’an­née 2018, et le con­seil a au­to­ri­sé le ver­se­ment d’un acompte de 68 000 € à comp­ter du 15 jan­vier pro­chain pour le compte de l’an­née 2019. « En contre­par­tie la Mis­sion lo­cale en­tame ur­gem­ment les dé­marches né­ces­saires à la réa­li­sa­tion d’un au­dit fi­nan­cier et or­ga­ni­sa­tion­nel afin de pré­voir les an­nées à ve­nir ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.