Le con­seil en bref

Le Télégramme - Auray - - AURAY -

La fin de l’in­ci­né­ra­teur.

C’était dé­jà ac­té, c’est une nou­velle fois confir­mé : l’in­ci­né­ra­teur ne se­ra pas re­mis en fonc­tion. Le pro­jet en­ga­gé en 2013 de trans­for­ma­tion de l’équi­pe­ment en une uni­té de va­lo­ri­sa­tion élec­trique, avec la si­gna­ture d’un contrat de vente d’élec­tri­ci­té sans va­lo­ri­sa­tion pos­sible de la cha­leur dans un ré­seau à proxi­mi­té, a po­sé ques­tion. Ce ven­dre­di, lors du vote du sché­ma di­rec­teur de ges­tion des dé­chets et de la va­lo­ri­sa­tion des res­sources, les élus ont va­li­dé l’op­tion consis­tant au dé­ve­lop­pe­ment de la col­lecte sé­pa­ra­tive des bio­dé­chets sur le ter­ri­toire, en cou­plage avec le sché­ma de col­lecte sé­lec­tive qui doit per­mettre de mettre en en place de bacs de tri sé­lec­tif en rem­pla­ce­ment des sacs jaunes, pour y dé­po­ser le flux ac­tuel ain­si que les nou­velles ré­sines et les pa­piers. Les co­lonnes à pa­piers se­ront donc sup­pri­mées.

Houat au­ra sa dé­chè­te­rie.

La com­mu­nau­té de com­munes Au­ray Qui­be­ron Terre At­lan­tique as­sure la com­pé­tence col­lecte et trai­te­ment des dé­chets mé­na­gers et as­si­mi­lés sur l’en­semble des com­munes du ter­ri­toire, y com­pris sur les îles d’Houat et Hoë­dic, dont le contexte in­su­laire est très spé­ci­fique. Pour op­ti­mi­ser la ges­tion et le trai­te­ment des dé­chets, des « mi­ni­dé­chè­te­ries » doivent être réa­li­sées sur les îles. Sur Houat, ce pro­jet a pour ob­jec­tif de pro­po­ser à proxi­mi­té im­mé­diate de l’ate­lier mu­ni­ci­pal un amé­na­ge­ment opé­ra­tion­nel per­met­tant la col­lecte le dé­pôt de dé­chets tels que les gra­vats, les car­tons, les mé­taux, le bois, les non va­lo­ri­sables, ain­si que les dé­chets verts. L’idée est de pou­voir les re­va­lo­ri­ser par broyage/com­pos­tage sur l’île sans les ré­ache­mi­ner sur le conti­nent. 270 000 € sont bud­gé­tés.

Dé­tour d’art pren­dra un vi­rage en 2020.

Comme ce­la avait été évo­qué lors du bi­lan de Dé­tour d’art, Au­ray Qui­be­ron Terre At­lan­tique et l’of­fice de tou­risme in­ter­com­mu­nal ont dé­ci­dé de pas­ser la main pour l’ac­com­pa­gne­ment de la ma­ni­fes­ta­tion. « Un nou­veau lieu d’ex­pres­sion se­ra trou­vé pour l’ac­com­pa­gner, avec une as­so­cia­tion spé­ci­fique ». Ce se­ra pour 2020. Mais pas ques­tion de l’aban­don­ner dans la na­ture : « J’étais à l’ori­gine de la créa­tion de la ma­ni­fes­ta­tion, avec beau­coup d’autres. On y est vis­cé­ra­le­ment at­ta­ché », as­sure Phi­lippe Le ray. Au­ré­lie Rio confirme : « C’est une belle aven­ture hu­maine. Nous de­vons nous don­ner le temps né­ces­saire pour ac­com­pa­gner son évo­lu­tion ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.