Ma­la­dies ré­ti­niennes. Sen­si­bi­li­ser le pu­blic

Le Télégramme - Brest - - BREST. LOISIRS - Www.his­toi­re­de­voi­run­peu.blog

Créée en 2016, l’as­so­cia­tion « His­toire de voir un peu » a pour but d’ai­der la re­cherche contre les ma­la­dies de la ré­tine. Deux grandes ma­ni­fes­ta­tions ont lieu chaque an­née : un re­pas dans le noir à la mi-mars et une marche pour la vue à la mi-oc­tobre. Le reste de l’an­née, l’as­so­cia­tion or­ga­nise des ventes de crêpes lors de di­verses ma­ni­fes­ta­tions et, sur­tout, des opé­ra­tions de sen­si­bi­li­sa­tions aux dif­fé­rentes ma­la­dies dont la plus connue reste la DMLA (dé­gé­né­res­cence ma­cu­laire liée à l’âge) mais éga­le­ment la ré­ti­nite pig­men­taire, la cho­roï­dé­ré­mie et la maladie de Star­gardt ame­nant pro­gres­si­ve­ment à une cé­ci­té.

L’im­por­tance des chiens d’aveugle

C’est dans ce cadre que des membres de l’as­so­cia­tion se sont ren­dus, avec leur pré­si­dente Alexia Cor­nic, sur le marché du bourg. Ils ont pro­fi­té de l’af­fluence es­ti­vale pour sen­si­bi­li­ser les cha­lands et les pro­me­neurs à ces han­di­caps grâce à des lu­nettes de si­mu­la­tions. C’était l’oc­ca­sion aus­si de dé­cou­vrir l’im­por­tance au quo­ti­dien des chiens d’aveugles, ces com­pa­gnons du quo­ti­dien pour qui deux ans de dres­sage sont né­ces­saires. His­toire de voir un peu…

▼ Contact

Tél. 02 98 04 53 25 ou 06 31 05 37 49 ; cour­riel, his­toi­re­de­voi­run­peu@gmail.com. Site In­ter­net :

Des lu­nettes spé­ciales per­mettent de si­mu­ler des ma­la­dies ré­ti­niennes comme la ré­ti­nite pig­men­taire. Il n’y a que 21 chiens d’aveugles en Fi­nis­tère. C’est bien peu et pour­tant c’est un des dé­par­te­ments les mieux do­tés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.