Mé­nez-Meur. Le pu­blic à la dé­cou­verte des landes

Le Télégramme - Brest - - LANDERNEAU -

Le do­maine de Mé­nez-Meur est un es­pace na­tu­rel sen­sible. Sa ges­tion est confiée au Parc na­tu­rel ré­gio­nal d’Ar­mo­rique (PNRA). Sur les 650 hec­tares, un im­por­tant mas­sif de landes sèches à hu­mides est pré­ser­vé. Des sor­ties or­ga­ni­sées à l’in­ten­tion du grand pu­blic per­mettent de mieux les faire dé­cou­vrir.

La vé­gé­ta­tion pré­sente sur le ter­ri­toire est, pour beau­coup, l’hé­ri­tage d’une ex­ploi­ta­tion par l’homme de ces crêtes. Après une longue pé­riode d’aban- don au pro­fit de terres plus riches, les landes de Mé­nez-Meur bé­né­fi­cient, de­puis une di­zaine d’an­nées, d’une ges­tion pa­tri­mo­niale, da­van­tage tour­née vers la re­cherche de po­ten­tia­li­tés éco­lo­giques et pay­sa­gères. D’as­pect aride, par­fois aus­tère, elles re­gorgent d’une flore et d’une faune in­soup­çon­nées.

Ici, plu­sieurs tech­niques de ges­tion des landes sont mises en oeuvre. On y pra­tique la fauche qui per­met son ra­jeu­nis­se­ment et l’ex­por­ta­tion de la or­ga­nique. Les pro­duits de fauche sont va­lo­ri­sés en li­tière au ni­veau de l’éle­vage du do­maine. Puis, le pâ­tu­rage ex­ten­sif est éga­le­ment mis à pro­fit pour va­lo­ri­ser un chep­tel de races lo­cales à faibles ef­fec­tifs.

▼ Pra­tique

Pro­chaine sor­tie le lun­di 20 août à

14 h 30. Du­rée : 1 h 30. Ta­rif : 7 € pour les adultes et 5 € pour les enfants (en­trée au do­maine in­clus). Ins­crip­tion aux plus vite au 02 98 68 81 71.

Comme lun­di der­nier, le pu­blic a pu ap­pré­cier l’éten­due et la beau­té des landes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.