La zone de dé­pas­se­ment est bien li­mi­tée à 90 km/h

Le Télégramme - Carhaix - - LA UNE - Ber­trand Le Ba­gousse

Ver­ba­li­sé après avoir été fla­shé à plus de 80 km/h sur un tron­çon à trois voies de la route Vannes-Pon­ti­vy, à Loc­ma­ria-Grand-Champ (56), un au­to­mo­bi­liste a contes­té l’in­frac­tion, es­ti­mant que la li­mite à cet en­droit au­rait dû être de 90 km/h. Le rem­pla­ce­ment du pan­neau, par la suite, lui a don­né rai­son.

Fla­shé à 90 km/h sur une sec­tion li­mi­tée à 80, un au­to­mo­bi­liste de Loc­ma­ria-Grand-Champ (56) a contes­té le PV en s’ap­puyant sur un dé­cret sti­pu­lant que sur les routes com­por­tant au moins deux voies af­fec­tées à un même sens de cir­cu­la­tion, la vi­tesse est re­le­vée sur ces seules voies à 90 km/h ! De­puis, la di­rec­tion dé­par­te­men­tale des routes a fait chan­ger le pan­neau…

Le 14 sep­tembre, un ha­bi­tant de Loc­ma­ria-Grand-Champ prend sa voi­ture pour al­ler tra­vailler. Il ap­puie un peu trop sur le cham­pi­gnon et se fait fla­sher par un ra­dar em­bar­qué, à 8 h 45, à 101 km/h sur la D767, quelques cen­taines de mètres après la bre­telle de Loc­quel­tas, au ni­veau de la sec­tion à trois voies. L’au­to­mo­bi­liste cir­cu­lait dans le sens Loc­mi­né-Vannes et em­prun­tait donc la par­tie à deux voies de la chaus­sée, celle do­tée d’une voie de dé­pas­se­ment et li­mi­tée à 80 km/h, comme l’in­di­quait le pan­neau pla­cé au tout dé­but de la sec­tion. Une se­maine après, le Loc­ma­rien re­çoit l’amende : 45 € pour une vi­tesse re­te­nue à 90 km/h. Il conteste le 8 oc­tobre mais se voit quand même contraint de payer 68 €.

Le pan­neau chan­gé le 10 oc­tobre

L’au­to­mo­bi­liste n’en dé­mord pas. « Lo­gi­que­ment, cette por­tion de­vrait être li­mi­tée à 90 km/h et non à 80. Car il y a une voie de dé­pas­se­ment », dit-il en s’ap­puyant sur le dé­cret du 15 juin 2018. Le 2 juillet, il avait dé­jà si­gna­lé le pro­blème à la gen­dar­me­rie via Face- book : « Y a pas un pro­blème sur la route de Loc­ma­ria-Grand-Champ ? Sur le pan­neau, il doit être nor­ma­le­ment à 90 km/h ». Ré­ponse, le len­de­main, de la gen­dar­me­rie : « Il s’agit d’un axe bi­di­rec­tion­nel SANS sé­pa­ra­teur cen­tral fixe, donc c’est bien à 80 ». Pour l’ins­tant, le Loc­ma­rien at­tend de sa­voir quelle suite va être don­née à son re­cours. Mais, sur­prise, le mer­cre­di 10 oc­tobre, l’au­to­mo­bi­liste em­prunte la RD 767, comme tous les ma­tins, et constate que le pan­neau a été chan­gé : la vi­tesse est dé­sor­mais li­mi­tée à 90 km/h sur la por­tion à deux voies de la sec­tion à trois voies !

« Il ne de­vrait pas y avoir d’amende »

L’au­to­mo­bi­liste avait éga­le­ment aler­té le maire de Loc­ma­ria-Grand-Champ, Mar­tine Lo­hé­zic, bien avant d’être fla­shé… Celle-ci a adres­sé un cour­rier à la pré­fec­ture pour de­man­der des ex­pli­ca­tions. Elle s’ap­prê­tait à faire de même avec le Dé­par­te­ment lorsque le pan­neau a été chan­gé. « Nous avions eu des ques­tions de plu­sieurs per­sonnes. Il ne de­vrait pas y avoir d’amende. C’est le Dé­par­te­ment qui dé­te­nait la clef du pro­blème. En tout cas, je dis : mer­ci d’avoir mis à 90 km/ h car c’était ac­ci­den­to­gène. On ne pou­vait pas dé­pas­ser. Le Dé­par­te­ment avait peut-être ses rai­sons que je ne connais pas mais c’est une bonne chose d’avoir ré­agi », dé­clare Mar­tine Lo­hé­zic.

À la di­rec­tion des routes au Dé­par­te­ment, on plaide le pro­blème d’in­ter­pré­ta­tion : « Per­sonne n’avait vu ce dé­cret du 15 juin. On a in­ter­ro­gé les ser­vices de l’État et les autres dé­par­te­ments. On pen­sait que le dé­cret du 1er juillet sur les 80 km/h em­por­tait tous les autres. Ce­la a été cor­ri­gé. C’était une er­reur. C’est un pro­blème d’in­ter­pré­ta­tion », ex­plique Xa­vier Do­ma­nie­cki, di­rec­teur dé­par­te­men­tal des routes, qui pré­cise que cinq sec­tions du même type sont concer­nées dans le Mor­bi­han. Au­jourd’hui, on peut donc rou­ler à 90 sur cette por­tion. « Dans l’ab­so­lu, on n’était pas obli­gé de mettre un pan­neau, ajoute Xa­vier Do­ma­nie­cki. Mais, sur cette sec­tion à trois voies, ce­la peut être pié­geant pour les conduc­teurs. On a donc pré­fé­ré en mettre un ».

Pho­to B. L. B.

Li­mi­tée à 80 km/h jus­qu’au 10 oc­tobre, la vi­tesse a été re­le­vée à 90 km/h sur ce tron­çon de la D767, confor­mé­ment au dé­cret du 15 juin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.