Des tombes es­ca­la­dées pen­dant le Tour de France

Le Télégramme - Châteaulin - - LA UNE - Vic­tor Ca­ba­ret

Les places va­laient cher, mer­cre­di, à Plou­né­ven­ter, pour le pas­sage des cou­reurs et de la ca­ra­vane du Tour. Au point que des fans de la pe­tite reine s’étaient ju­chés sur les tombes du cimetière, idéa­le­ment pla­cé pour ap­pré­cier le spec­tacle.

Le cimetière de Plou­né­ven­ter n’a peu­têtre ja­mais été aus­si plein, mer­cre­di. Une place de choix pour les spec­ta­teurs, puis­qu’il don­nait sur la rue qu’em­prun­tait le Tour de France. Cer­tains d’entre eux n’ont pas hé­si­té à grim­per sur les pierres tom­bales du cimetière mu­ni­ci­pal pour ne rien man- quer du spec­tacle. Du pas­sage de la ca­ra­vane jus­qu’à ce­lui des cou­reurs. « Je com­prends que ça puisse cho­quer et que des gens soient in­di­gnés, livre le maire, Phi­lippe Hé­raud. Moi-même, je ne peux pas dire que ça ne m’in­ter­pelle pas ». La mu­ni­ci­pa­li­té avait pos­té des bé­né­voles sur place et des agents mu­ni­ci­paux pa­trouillaient fré­quem­ment.

Pas de dé­gra­da­tions

Des stèles ont été es­ca­la­dées mais le cimetière n’a pas été en­dom­ma­gé. « Je me suis as­su­ré per­son­nel­le­ment qu’il n’y a au­cune dé­gra­da­tion. Je suis al­lé vé­ri­fier ce ma­tin, rien n’avait bou­gé », in­dique le maire, qui as­sure éga­le­ment n’avoir re­çu « au­cune plainte d’ha­bi­tants de la com­mune ».

« Il faut ten­ter de s’adap­ter pour un évé­ne­ment comme le Tour de France, re­la­ti­vise Phi­lippe Hé­raud. On n’a évi­dem­ment pas en­cou­ra­gé les gens à ve­nir ici, mais l’en­droit était très bien pla­cé… ».

DR

Cer­tains spec­ta­teurs du Tour ont es­ca­la­dé les pierres tom­bales, à Plou­né­ven­ter, pour ad­mi­rer le pas­sage des cou­reurs et de la ca­ra­vane du Tour de France.Photo

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.