La tech­no­lo­gie au ser­vice de l’émer­veille­ment

Émer­veiller pour mieux sen­si­bi­li­ser. En pro­po­sant un pro­gramme d’ani­ma­tions aus­si no­va­trices que fas­ci­nantes cet été, ja­mais le cre­do d’Océa­no­po­lis n’au­ra au­tant été d’ac­tua­li­té.

Le Télégramme - Châteaulin - - BRETAGNE -

Pre­mier site tou­ris­tique bre­ton par sa fré­quen­ta­tion (450 000 vi­si­teurs par an, près de 200 000 pour la seule pé­riode es­ti­vale), Océa­no­po­lis a dé­ci­dé de mettre les bou­chées doubles, cet été, pour rem­plir au mieux sa mis­sion de « mé­dia­tion scien­ti­fique » au­près du grand pu­blic.

En plus de la tra­di­tion­nelle vi­site des dif­fé­rents pa­villons, le centre cultu­rel consa­cré aux océans de Brest pro­po­se­ra une gamme d’ani­ma­tions toutes plus fas­ci­nantes les unes que les autres, à comp­ter du 14 juillet et jus­qu’au 24 août. Et ce, en s’ap­puyant sur les ou­tils de de­main, entre réa­li­té vir­tuelle ou aug­men­tée, vi­sion à 360° et autre tech­no­lo­gies 3D. « Les nou­velles tech­no­lo­gies sont l’axe autour du­quel les ani­ma­tions que nous al­lons pro­po­ser ont été conçues. Mais elles sont avant tout un ou­til nous per­met­tant de ré­pondre aux at­tentes d’un pu­blic de plus en plus avide de sa­voir sur le monde qui nous en­toure », ex­plique Sté­phane Ma­by, di­rec­teur du parc.

Sen­si­bi­li­ser aux en­jeux de la pré­ser­va­tion de l’océan

In­ti­tu­lé « Ex­pe­rien­sea », le pro­gramme de l’été don­ne­ra no­tam­ment à dé­cou­vrir « Arc­tic 2100 », une ani­ma­tion de réa­li­té vir­tuelle to­ta­le­ment in­édite qui vise à sen­si­bi­li­ser les vi­si­teurs aux en­jeux liés à la pré­ser­va­tion de l’océan ain­si qu’aux ef­fets du dé­rè­gle­ment cli­ma­tique sur les éco­sys­tèmes ma­rins. Équi­pé d’un casque, le vi­si­teur se re­trouve plon­gé sous la ban­quise, im­mer­gé dans des fonds ma­rins arc­tiques in­ac­ces­sibles.

À 20 mètres de pro­fon­deur, les plon­geurs se dé­placent dans un en­vi­ron­ne­ment ma­rin syn­thé­tique hy­per­réa­liste et in­ter­agissent en toute li­ber­té entre eux mais aus­si avec la faune et la flore de ce mi­lieu ex­trême. Dé­ve­lop­pée en col­la­bo­ra­tion avec des ex­perts du CNRS, cette ani­ma­tion pré­sente le plus fi­dè­le­ment pos­sible l’état du mi­lieu ma­rin arc­tique au­jourd’hui et tel qu’il pour­rait évo­luer jus­qu’en 2100.

Autre ani­ma­tion in­con­tour­nable : « Planc­ton 3D », un voyage aus­si in­no­vant que poé­tique, qui em­mène les vi­si­teurs à la rencontre d’es­pèces aux formes ex­tra­or­di­naires. Tout sim­ple­ment mer­veilleux.

Photo DR

« Arc­tic 2100 » : l’une des at­trac­tions phare de l’été à Océa­no­po­lis. Ou comment s’im­mer­ger dans des fonds ma­rins in­ac­ces­sibles grâce à la réa­li­té vir­tuelle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.