14-Juillet. Le bal des pom­piers re­naît de ses cendres

Le Télégramme - Châteaulin - - BRIEC-DE-L’ODET - Thier­ry Char­pen­tier

Haut les coeurs ! Le my­thique bal des pom­piers, qui avait dis­pa­ru du ca­len­drier de la com­mune de­puis 38 ans, re­naît de ses cendres. L’Ami­cale des pom­piers s’est beau­coup in­ves­tie pour la réus­site de cet évé­ne­ment et es­père drai­ner, ce sa­me­di, un pu­blic nom­breux, ten­té par l’am­biance et le re­nom de l’or­chestre Live Fe­ver.

Pas un week-end sans bal des pom­piers, pé­riode de fête na­tio­nale oblige. « Ça re­part de par­tout », constate Ch­ris­tophe Ri­cher. Ce sa­me­di soir, lui et les membres de l’Ami­cale des pom­piers de Briec ne se­ront pas simples spec­ta­teurs comme les an­nées pas­sées. Le my­thique bal des pom­piers re­vient ani­mer la soi­rée du 14 juillet à Briec. « Il n’avait plus lieu de­puis 38 ans. Ça mar­chait très fort et puis ça s’était es­souf­flé. Pour la der­nière édi­tion, il y avait 300 per­sonnes. En­suite, il y a eu une sorte d’ef­fa­ce­ment de la tra­di­tion… », conti­nue Ch­ris­tophe Ri­cher.

Un nou­veau souffle

Plu­tôt que de cé­der au fa­ta­lisme am­biant, l’Ami­cale des pom­piers s’est re­le­vé les manches et s’est prise au jeu de se dire : Et si on re­met­tait ça ? « Il y a eu beau­coup de nou­veaux ar­ri­vants dans le bu­reau de l’Ami­cale, et dans le centre de se­cours, qui compte 28 pom­piers vo­lon­taires », ra­joute-t-il. Ce re­nou­vel­le­ment a par­ti­ci­pé de l’en­vie de re­mettre quelque chose sur pied. Et ce quelque chose a belle al­lure. Pour ce nou­veau dé­part, pas de DJ cam­pé der­rière ses pla­tines, mais un vrai bal, avec or­chestre, in­ves­ti­ra la salle de l’Ar­thé­muse. Et pas n’im­porte le­quel : les Bres­tois de Live Fe­ver ani­me­ront la soi­rée. Cette for­ma­tion de six mu­si­ciens et chan­teurs peut faire dan­ser les plus ré­cal­ci­trants avec un ré­per­toire va­rié et éclec­tique al­ter­nant tra­di­tion et mo­der­ni­té, dans le seul but d’ame­ner tous les pu­blics sur la piste. À Brest, ils animent les soi­rées du Ca­ba­ret Vau­ban de­puis des an­nées et font tou­jours l’una­ni­mi­té. Contac­tés par l’Ami­cale des pom­piers, les membres de l’or­chestre ont d’ailleurs ex­pli­qué qu’ils étaient ra­vis de ve­nir jouer à l’Ar­thé­muse, une salle idéale se­lon eux pour un bal, no­tam­ment parce qu’elle peut ac­cueillir 900 per­sonnes. À no­ter qu’une fri­te­rie belge s’oc­cu­pe­ra de la res­tau­ra­tion.

« On es­père vrai­ment que ça marche »

En comp­tant le « tur­no­ver » au cours de la soi­rée, l’Ami­cale es­père drai­ner en­vi­ron 2 000 per­sonnes. « On fait un pa­ri. El­liant a fait un bal l’an pas­sé et ils ont dé­nom­bré deux mille per­sonnes. Nous ai­me­rions nous aus­si ar­ri­ver à cette af­fluence. Quoi qu’il en soit, même si on ne fait pas une grosse re­cette, on s’est en­ga­gé à don­ner une somme non né­gli­geable pour La­ly », ex­plique Ch­ris­tophe Ri­cher et Alexiane Be­vout. Les bé­né­fices se­ront en ef­fet re­ver­ser à La­ly, cette en­fant de 7 ans, po­ly­han­di­ca­pée. L’ar­gent per­met­tra de fi­nan­cer des amé­na­ge­ments au sein de la mai­son fa­mi­liale, à Lan­dré­var­zec.

« On re­noue avec une tra­di­tion »

« On es­père vrai­ment que ça marche. Un bal, c’est éga­le­ment im­por­tant pour la co­hé­sion de notre groupe, et pour le rap­port à la po­pu­la­tion. On peut en­fin croi­ser les gens en de­hors des ac­ci­dents et autres évé­ne­ments dra­ma­tiques. Et puis, je le re­dis, on re­noue avec une tra­di­tion ! », fi­nit Ch­ris­tophe Ri­cher.

Pra­tique

Ce sa­me­di, à par­tir de 20 h, à l’Ar­thé­muse. Le bal dé­bu­te­ra à 21 h. En­trée : 5 €. Gra­tuit pour les moins de 15 ans.

Alexiane Be­vout et Ch­ris­tophe Ri­cher, che­villes ou­vrières de l’Ami­cale des pom­piers.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.