Sé­rie « Dix pour Cent » : un cas­ting trois étoiles

Le Télégramme - Dinan - Dinard - Saint-Malo - - LA UNE - Claire Stein­len © Chris­tophe Bra­chet/FTV

Jean Du­jar­din, Mo­ni­ca Bel­luc­ci (ci-contre), Isa­belle Hup­pert… La sai­son 3 de « Dix pour Cent », qui revient mer­cre­di sur France 2, offre un cas­ting trois étoiles. Les stars s’au­to­pa­ro­dient avec ju­bi­la­tion, les ré­pliques sont tou­jours aus­si fines et per­cu­tantes. Sans ou­blier les autres ve­dettes de la sé­rie, qui jouent en coulisses : les agents ar­tis­tiques d’ASK, au pre­mier rang des­quels Thi­bault de Mon­ta­lem­bert. (Pho­to Chris­tophe Bra­chet/Mon­voi­sin Pro­duc­tions)

La sai­son 3 de la sé­rie

« Dix pour Cent », pro­duite par Do­mi­nique Bes­ne­hard sur le mé­tier d’agent de stars, revient avec un cas­ting 3 étoiles : Jean Du­jar­din, Mo­ni­ca Bel­luc­ci, Isa­belle Hup­pert… Une co­mé­die réus­sie à coups de ré­pliques aus­si fines que bien sen­ties. Efficace.

« Mo­ni­ca Bel­luc­ci, elle est su­blime, mais qu’est-ce qu’elle est conne ! Elle a l’air su­per­ar­ti­fi­ciel, elle n’a rien à dire, c’est le pro­blème de beau­coup d’ac­trices. Quand les filles misent tout sur leur phy­sique, pas be­soin de dé­ve­lop­per autre chose », ba­lance un homme dans une soi­rée, à la fille blonde qu’il drague. « C’est pour ce­la que les gens très moches sont très in­tel­li­gents », sou­rit la blonde qui s’ap­pelle Chan­tal. Évi­dem­ment, c’est la vraie Mo­ni­ca qui porte une per­ruque afin de pas­ser in­aper­çue. Cé­li­ba­taire de­puis à peine trois se­maines, et dans l’in­ca­pa­ci­té de le res­ter, la belle Ita­lienne dé­cide de sor­tir avec un homme « nor­mal » qui ne soit « ni une star égo­cen­trée, ni un homme d’af­faires ri­chis­sime », alors qu’elle em­ploie un chauf­feur et une gou­ver­nante et qu’elle s’étouffe avec un verre d’eau « trop froide » au res­tau­rant ! Le prin­cipe de la sé­rie, pour ceux qui ne la connaî­traient pas en­core, c’est de mettre en scène une per­son­na­li­té par épi­sode, jouant son « propre rôle », évi­dem­ment fic­tion­né.

For­mule in­chan­gée…

« Il a fal­lu trou­ver le bon re­gistre afin de leur per­mettre de ve­nir jouer avec beau­coup d’au­to­dé­ri­sion », ex­plique l’au­teur et scé­na­riste Fan­ny Her­re­ro. Pour cette sai­son 3, « Dix pour Cent » ne change sur­tout pas de for­mule.Des stars au ki­lo­mètre - Jean Du­jar­din, Gé­rard Lan­vin, Béa­trice Dalle, Isa­belle Hup­pert…-, qui fe­raient pâ­lir d’en­vie n’im­porte quel di­rec­teur de cas­ting. Et des dia­logues et des si­tua­tions qui sonnent juste, loin des pon­cifs et des cli­chés sou­vent pré­sents dans les té­lé­films ou les sé­ries fran­çaises. Avec ju­bi­la­tion, les stars s’au­to­pa­ro­dient. Dans le pre­mier épi­sode, Jean Du­jar­din n’ar­rive pas à sor­tir de son rôle, ce­lui d’un sol­dat de la Grande Guerre qui sur­vit dans la forêt et campe dans son jar­din sans se la­ver, au grand éner­ve­ment de sa fa­mille. Il a même si­gné le contrat de son prochain rôle - un ban­quier en cos­tume, de son nom de Poi­lu, et rem­pli l’en­ve­loppe de feuilles mortes !

… mais l’agence revient au coeur des in­trigues

Les per­son­nages les plus pas­sion­nants de la sé­rie res­tent ce­pen­dant les quatre agents d’ASK, in­ter­pré­tés par Ca­mille Cot­tin, Thi­bault de Mon­ta­lem­bert, Gré­go­ry Montel et Li­liane Ro­vère.

« La sai­son 3 est plus col­lec­tive, l’agence revient au coeur des in­trigues, on voit les per­son­nages évo­luer et comment chacun se dé­mène au bou­lot et dans sa vie pri­vée. L’ac­cou­che­ment d’An­drea (Ca­mille Cot­tin) se­ra l’un des points d’orgue de la sai­son, c’est celle que l’on voyait le moins être mère », sou­ligne Fan­ny Her­re­ro. La scé­na­riste ex­plique aus­si comment les his­toires de Do­mi­nique Bes­ne­hard et d’autres agents pa­ri­siens nour­rissent les scé­na­rios. Cer­tains co­mé­diens jouent (presque) leur propre rôle : Isa­belle Hup­pert avait ac­cep­té de jouer dans la sai­son 2 mais son agen­da était tel­le­ment sur­char­gé qu’elle n’a jamais pu tour­ner l’épi­sode. Et c’est en star sur­boo­kée qu’elle dé­barque dans la sai­son 3. « Mais la plu­part du temps, on s’ins­pire d’une his­toire que l’on a en­ten­due, qui nous pa­raît ju­bi­la­toire, et on la fait jouer par un autre co­mé­dien », pré­cise Fan­ny Her­re­ro. Dis­po­nible sur Net­flix sous le titre « Call My Agent », « Dix pour Cent » est de­ve­nue un suc­cès mon­dial, en plus des re­cords d’au­dience ob­te­nus en France pour la sai­son 1 (mais en baisse pour la sai­son 2). Elle re­joint les quelques bonnes sé­ries fran­çaises qui se sin­gu­la­risent : de « Fais pas ci, Fais pas ça » au « Bu­reau des lé­gendes » en pas­sant par « En­gre­nages », les Fran­çais de­viennent cré­dibles dans tous les genres !

« Dix pour Cent », sai­son 3

Dès mer­cre­di à 21 h sur France 2.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.