Tous à la pas­se­relle

Le Télégramme - Dinan - Dinard - Saint-Malo - - SALON NAUTIQUE - Jean-Mi­chel Si­gnor

Drôle d’équa­tion que doit ré­soudre la fi­lière nautique ! Confron­tés à un re­nou­vel­le­ment de gé­né­ra­tion et à de nou­veaux usages de la plai­sance, les in­dus­triels cherchent à se pro­je­ter à l’ho­ri­zon 2030 pour éta­blir une feuille de route pour les dix an­nées à ve­nir.

Or, ce qu’ils voient ap­pa­raître sur leur ra­dar ne dit rien de bon pour les mar­chés. Des tweets ra­geurs de Trump aux ater­moie­ments de The­re­sa May en­gluée dans le Brexit, en pas­sant par l’Ita­lie sans bud­get et l’Al­le­magne de l’après-Mer­kel, tout semble obs­cur­cir les pers­pec­tives d’une fi­lière dé­pen­dante à 76 % de l’ex­port.

Or voi­là qu’ap­pa­raît la me­nace des gi­lets jaunes ou plu­tôt des cas­seurs. « Le Nau­tic n’est pas consi­dé­ré comme une cible par­ti­cu­lière », a ras­su­ré, hier, Yves Lyon-Caen, pré­sident de la Fé­dé­ra­tion des in­dus­tries nau­tiques (FIN), or­ga­ni­sa­trice du Sa­lon, qui re­con­naît tou­te­fois avoir pris des pré­cau­tions sup­plé­men­taires.

« Équipes de sé­cu­ri­té ren­for­cées, sur­veillance ac­crue, concer­ta­tion avec la Mai­rie de Pa­ris et la Pré­fec­ture de po­lice heure par heure », énonce le pa­tron de la FIN qui re­fuse de dé­voi­ler les dé­tails du dis­po­si­tif.

Le Nau­tic ne risque-t-il pas de payer pour son image, celles des riches ? « Tout est à l’image des riches à Pa­ris », tranche Yves Lyon-Caen qui re­fuse de cé­der à la pa­nique. Cô­té fré­quen­ta­tion, le staff s’at­tend tou­te­fois à une baisse d’af­fluence ce pre­mier sa­me­di, no­tam­ment du cô­té de la clien­tèle étran­gère.

« 60 % de nos vi­si­teurs sont des fa­milles qui viennent de pro­vince. Chaque an­née, il y a des im­pon­dé­rables, mais chaque an­née, ils re­viennent », re­la­ti­vise, phi­lo­sophe, Alain Pi­cha­vant, com­mis­saire gé­né­ral du Nau­tic.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.