In­tra-Ma­lo. Comme une im­pres­sion de dé­jà-vu

Le Télégramme - Dinan - Dinard - Saint-Malo - - SAINT-MALO - Phi­lippe De­la­cotte

C’est tou­jours un peu la même ren­gaine. L’été, le co­mi­té des quar­tiers de l’In­tra se réunit pour se pen­cher sur des dos­siers qu’elle re­met à l’ordre du jour de son as­sem­blée gé­né­rale d’hi­ver. Sa­me­di après-mi­di, dans une salle Sainte-Anne ar­chi comble, on a eu droit à une très très longue re­dite…

On sent bien que les ad­joints pré­sents au pre­mier rang prennent sur eux pour ne pas « sor­tir de leurs gonds », même si Claire Gui­ne­mer, la lo­cale de l’étape - elle est pois­son­nière rue de l’Orme - ne se fait pas prier pour re­ca­drer des pro­pos du pré­sident Flo­rian Bi­gaud qu’elle es­time in­exacts, voire er­ro­nés. Le maire Claude Re­noult, qui était aus­si in­vi­té à par­ti­ci­per aux échanges, dis­tille à son tour quelques tacles à l’an­cien élu de la mu­ni­ci­pa­li­té Coua­nau qui a pris les rênes du co­mi­té de l’In­tra. Il a quand même vou­lu un « dé­bat apai­sé, sans es­prit po­lé­mique et faire avan­cer les choses. On est au­jourd’hui dans la re­cherche d’un échange qui soit construc­tif ».

Plus de ca­mé­ras

Grâce à des « votes so­vié­tiques » (au­cune voix contre, au­cune abs­ten­tion), les rap­ports du pré­sident, du se­cré­taire et du tré­so­rier passent comme une lettre à la poste. On ap­pren­dra que l’as­so­cia­tion est forte de 276 adhé­rents, ce qui la classe très loin de­vant sa ri­vale (l’ADCIM). Mais le mo­ment le plus at­ten­du est ce­lui où le maire, se­con­dé par ses ad­joints, se penche sur les « su­jets qui fâchent ». Dé­bute alors une li­ta­nie de 19 ques­tions.

Concer­nant les re­la­tions avec la mu­ni­ci­pa­li­té, à une ques­tion de la salle, Flo­rian Bi­gaud ré­pond qu' « au quo­ti­dien, on re­monte les pro­blèmes si­gna­lés. Plus on est nom­breux, plus nos prises de po­si­tion se­ront écou­tées. Sur cer­tains pro­jets, la mu­ni­ci­pa­li­té de­mande notre avis, sur la place La­men­nais, par exemple ».

À pro­pos de la vi­déo-sur­veillance, un par­ti­ci­pant ré­clame da­van­tage de ca­mé­ras. Claire Gui­ne­mer ré­pond : « La vi­déo-sur­veillance se dé­ve­loppe avec un pro­jet en pré­pa­ra­tion rue des Cor­diers ». « Il y a dé­jà 50 ca­mé­ras et on en pro­jette une ving­taine par an », ajoute Claude Re­noult.

Route du Rhum : des fé­li­ci­ta­tions

Sur la Route du Rhum et le sta­tion­ne­ment, « la ques­tion ne s’est pas po­sée. La dis­po­ni­bi­li­té, c’est l’in­su­la­ri­té de l’In­tra », a re­le­vé Jacques Bé­nard qui a fé­li­ci­té l’In­tra de s’être plié aux res­tric­tions. Ça peut être une piste de ré­flexion pour les pé­riodes ten­dues de juillet et août ». Sous-en­ten­du : li­mi­ter l’en­trée des voi­tures dans l’In­tra l’été. Mais la pié­to­ni­sa­tion de tout l’In­tra n’est pas à l’ordre du jour. Pour la place Cha­teau­briand, c’est pour une ques­tion de sé­cu­ri­té.

Une salle Sainte-Anne pleine à cra­quer comme à chaque réunion d’In­tra-Ma­lo

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.