Des op­po­sants pas convain­cus de l’aban­don

Pour l’as­so­cia­tion Vi­gil’oust op­po­sée aux pro­jets mi­niers en Bre­tagne, l’an­nonce de leur aban­don est quelque peu pré­ma­tu­rée. Ex­pli­ca­tions.

Le Télégramme - Lannion - Paimpol - - BRETAGNE - Tan­gi Le­pro­hon

Marc Le Fur, dé­pu­té des Cô­tesd’Ar­mor, et Thi­baut Gui­gnard, vice-pré­sident du Dé­par­te­ment des Cô­tesd’Ar­mor, au­raient-ils crié vic­toire trop vite mar­di en an­non­çant l’aban­don, par la so­cié­té aus­tra­lienne Apol­lo Mi­ne­rals Li­mi­ted, des per­mis de pros­pec­tion mi­nière et de pro­jets d’ex­ploi­ta­tion à Loc-En­vel et Mer­léac dans les Côtes-d’Ar­mor et Sil­fiac dans le Mor­bi­han ?

C’est l’avis de l’as­so­cia­tion Vi­gil’oust op­po­sée à ce pro­jet. Dans un com­mu­ni­qué, elle dé­clare qu’« il n’y au­ra pas d’abro­ga­tion en Bre­tagne » de ces per­mis. « L’en­vo­lée vic­to­rieuse de Marc Le Fur et de Thi­baut Gui­gnard vient d’être dé­men­tie par le mi­nistre de l’Éco­no­mie lui-même dans une lettre adres­sée à la Ré­gion Bre­tagne ».

Bru­no Le Maire : Une ac­ti­vi­té « pos­sible et ac­cep­table »

Que dit ce cour­rier ? Un, Bru­no Le Maire ne s’op­pose pas ca­té­go­ri­que­ment à l’ex­ploi­ta­tion mi­nière. Au contraire, il la juge « pos­sible et ac­cep­table » si « elle res­pecte les meilleures pra­tiques en ma­tière de pro­tec­tion de l’en­vi­ron­ne­ment et d’as­so­cia­tion des par­ties pre­nantes lo­cales ». Deux, le mi­nistre se re­tranche der­rière « l’in­ten­tion » d’Apol­lo Mi­ne­rals Li­mi­ted « d’aban­don­ner les tra­vaux d’ex­plo­ra­tion en cours » en Bre­tagne pour an­non­cer, « si ces in­ten­tions sont dû­ment confir­mées », qu’il pour­ra alors pro­cé­der à « l’abro­ga­tion des trois per­mis ex­clu­sifs de re­cherches mi­nières ».

Ce qui fait dire à Lu­cie Guillo de Vi­gil’oust : « Rien nous dit qu’Apol­lo ne nous di­ra pas le contraire dans un mois ». Il est vrai que la com­pa­gnie aus­tra­lienne a créé une fi­liale fran­çaise. Dans un magazine spé­cia­li­sé, elle dé­cla­rait, il y a peu, s’in­té­res­ser à une seule zone géo­gra­phique en France : l’Ariège. Or, le cour­rier de Bru­no Le Maire fait part de l’in­té­rêt d’Apol­lo pour « d’autres zones géo­gra­phiques... ».

Jus­qu’au 28 juin pour « va­li­der ou non » le trans­fert

Bref, « tout ce­la est très hy­po­thé­tique. Nous ne sommes pas du tout se­reins. Ce­la fait beau­coup d’an­nonces et d’ac­tua­li­té ex­tra­va­gantes au­tour de ce dos­sier », pour­suit Lu­cie Guillo. À vrai dire, Vi­gil’oust es­pé­rait autre chose de Ber­cy. « On sait que l’État a jus­qu’au 28 juin pour va­li­der ou non, pour ab­sence de ga­ran­tie fi­nan­cière par exemple, le trans­fert des per­mis de Va­ris­can à Apol­lo. Se­lon notre avo­cat, qui connaît par coeur le dos­sier, il existe des motifs pos­sibles de re­fus ». Reste que le gou­ver­ne­ment veut at­ti­rer les in­ves­tis­seurs étran­gers et re­lan­cer, entre autres, l’ac­ti­vi­té mi­nière en France. De là à dire qu’il ne veut pas leur en­voyer un si­gnal né­ga­tif de­puis la Bre­tagne…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.