Chambre d’agri­cul­ture. La con­fé­dé­ra­tion pay­sanne dans les star­ting-blocks

Le Télégramme - Lorient - - Bretagne -

Les élec­tions pour les Chambres d’agri­cul­ture com­mencent ce lun­di et se dé­rou­le­ront jus­qu’au 31 jan­vier. Une date char­nière pour les syn­di­cats agri­coles. Pen­dant six ans, les élus ac­com­pagnent les agri­cul­teurs au quo­ti­dien. Ils sont aus­si en contact avec des ins­ti­tu­tions po­li­tiques, comme la pré­fec­ture ou les mi­nis­tères. C’est aus­si l’oc­ca­sion de faire en­tendre leurs voix.

En 2013, la Con­fé­dé­ra­tion pay­sanne a ré­col­té 18,54 % des voix, der­rière la FNSEA et les Jeunes Agri­cul­teurs. « Le score de cha­cun dé­ter­mine son poids dans les ins­ti­tu­tions », ex­plique Éric Du­ver­ger, élu sor­tant de la Con­fé­dé­ra­tion pay­sanne dans le Fi­nis­tère. Et du poids, le syn­di­cat veut en avoir.

Une crise de vo­ca­tion

En ligne de mire : la FNSEA. « Nous ne sommes pas sa­tis­faits de leur bi­lan », in­siste Jean-Marc Thomas, élu sor­tant des Côtes-d’Ar­mor. Les deux syn­di­cats sont en di­ver­gence sur leurs vi­sions du monde agri­cole. « Il faut sor­tir de la lo­gique d’une pro­duc­tion de masse », in­siste Eu­rielle Coa­trieux, tête de liste de la Con­fé­dé­ra­tion pay­sanne dans le Mor­bi­han. Leur so­lu­tion ? « Pro­duire moins mais de meilleure qua­li­té ».

Car les ac­teurs agri­coles sont in­quiets. « En six ans, il y a eu 6 000 pay­sans de moins en Bre­tagne », pointe Éric Du­ver­ger. Plu­sieurs rai­sons à cette baisse, no­tam­ment la crainte pour les jeunes de re­prendre ou de créer une ex­ploi­ta­tion. « Il faut amé­lio­rer le re­ve­nu, qui peut être un frein pour de­ve­nir agri­cul­teur. Il est aus­si né­ces­saire de les ac­com­pa­gner et de leur mon­trer qu’une nou­velle voie est pos­sible ».

« Ce­la passe par la tran­si­tion éco­lo­gique », dé­taille Isa­belle Al­lain, tête de liste dans les Côtes-d’Ar­mor. « Les al­ter­na­tives existent, comme le bi­nage à la place des pes­ti­cides ». Le mo­dèle de pro­duc­tion ac­tuel se­rait donc à re­voir. « Les fermes ex­pé­ri­men­tales de la Chambre d’agri­cul­ture per­met­traient jus­te­ment d’es­sayer de nou­veaux modes de pro­duc­tion ».

Une crainte tou­te­fois avec ces élec­tions : l’abs­ten­tion. « La moi­tié des agri­cul­teurs n’a pas vo­té en 2013 », pré­cise Do­mi­nique Rau­lo, tré­so­rier de la Con­fé­dé­ra­tion pay­sanne Bre­tagne. Ré­ponse le mer­cre­di 6 fé­vrier, avec les ré­sul­tats des votes.

Eu­rielle Coa­trieux (56), Char­lotte Ker­glo­nou Mel­lier (35), Be­noît Col­lec (29) et Isa­belle Al­lain (22) sont les têtes de listes pré­sen­tées par la Con­fé­dé­ra­tion pay­sanne dans les dé­par­te­ments bre­tons. S’ils sont élus, ils sié­ge­ront pen­dant six ans à la Chambre d’agri­cul­ture.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.