Les der­niers dé­fis de Yoann Guillau­min

Lon­gueau (R2) - Lan­nion (N3)

Le Télégramme - Loudéac - Rostrenen - - FOOTBALL -

Hor­mis une es­ca­pade dans le Goë­lo, du cô­té de la ci­té des Is­lan­dais, Yoann Guillau­min, mi­lieu de ter­rain re­layeur, porte fiè­re­ment les cou­leurs du FC Lan­nion (N3) de­puis qua­si­ment vingt ans. « Pour moi, ça a été l’oc­ca­sion d’une re­mise en ques­tion dans la me­sure où l’on des­cen­dait en DSE mais ce furent de riches an­nées sur le plan hu­main », pré­cise le res­pon­sable de rayon d’un centre com­mer­cial, qui est ra­pi­de­ment re­ve­nu à ses pre­mières amours.

Il avait in­té­gré les jeunes ca­té­go­ries dès l’âge de 12 ans, sous l’égide de Pierre Cha­ki, puis d’Er­wan Doua­rin, avant d’évo­luer en équipe fa­nion à même pas 18 ans. « J’en ai gar­dé de bons sou­ve­nirs, no­tam­ment à Con­car­neau, où on a as­su­ré le main­tien en CFA 2… Et éga­le­ment la belle fête qui s’est en­sui­vie ! »

La fi­gure em­blé­ma­tique du club phare de la Côte de Gra­nit reste une va­leur sûre, mais le co­con fa­mi­lial (ses en­fants, Louise, 4 ans, et Mar­ceau, 1 an et de­mi, ain­si que sa com­pagne, Maëlle) lui manque. « Les en­traî­ne­ments heb­do­ma­daires, les ab­sences du week-end pèsent sur la vie de fa­mille, sans par­ler du tra­vail. Il est dif­fi­cile de tout conci­lier avec le temps », concède le joueur de 33 ans, à l’orée de sa car­rière à un haut ni­veau.

« Les plus jeunes ne se rendent pas compte »

Il lui reste ce­pen­dant deux chal­lenges im­por­tants à re­le­ver. En ef­fet, le pé­rilleux dé­pla­ce­ment à Lon­gueau (Somme), di­manche, dans le cadre d’un 8e tour de Coupe de France le mo­tive par­ti­cu­liè­re­ment. « J’ai dé­jà par­ti­ci­pé à plu­sieurs 7e et 8e tours. En 2008, no­tam­ment, j’avais joué une heure face à Brest, réus­sis­sant mon tir au but. Mais c’est un mau­vais sou­ve­nir. Main­te­nant, on a la chance de jouer une équipe hié­rar­chi­que­ment in­fé­rieure. C’est un match à quitte ou double. Cette se­maine, on va mon­ter en puis­sance. C’est un match dé­ter­mi­nant et les plus jeunes ne se rendent pas for­cé­ment compte de leur chance », pré­cise ce­lui qui sent très bien ve­nir un 32e de fi­nale à do­mi­cile. L’autre dé­fi des Tré­gor­rois reste, bien sûr, le cham­pion­nat, où ils sont po­si­tion­nés en si­tua­tion dé­li­cate dans la zone rouge après plu­sieurs re­vers consé­cu­tifs. « On va dans la bonne di­rec­tion. Contre Pon­ti­vy, on doit me­ner avec de la réus­site. Mal­heu­reu­se­ment, on perd. On n’est pas dans l’ur­gence mais il faut qu’on y aille point par point et qu’on se mette en mode main­tien. Est-ce qu’in­cons­ciem­ment on n’a pas joué la Coupe et lais­sé peut-être fi­ler des points pré­cieux en cham­pion­nat ? », se ques­tionne ce­lui qui reste, avec Pio­lot et Bo­din, un des cadres de l’équipe. Mais place à la Coupe ! Et à un de ses der­niers dé­fis. « Il faut qu’on y aille pour ga­gner et qu’on soit so­li­daires, que tout le monde se mo­bi­lise ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.