Une grève mas­sive at­ten­due lun­di

L’in­ter­syn­di­cale a fait le plein. Lun­di, profs et per­son­nels des pre­mier et se­cond de­grés de l’Édu­ca­tion na­tio­nale de­vraient être nom­breux à battre le pa­vé en Bre­tagne.

Le Télégramme - Morlaix - - BRETAGNE - Phi­lippe Cré­hange

De mé­moire d’en­sei­gnant, il faut re­mon­ter loin pour re­trou­ver une mo­bi­li­sa­tion syn­di­cale aus­si large. FSU, Snes, SNUIPP, Sgen-CFDT, Un­sa, Sud, FO, CGT… « Le der­nier mou­ve­ment in­ter­syn­di­cal aus­si fort re­monte à oc­tobre 2017, et c’était un mou­ve­ment fonc­tion pu­blique. Mais dans l’Édu­ca­tion, ça re­monte à bien plus long­temps que ça », com­mente Gwé­naël Le Paih, se­cré­taire gé­né­ral du Snes-FSU Bre­tagne. En­sei­gnants des pre­mier et se­cond de­grés bat­tront donc le pa­vé, lun­di, dans plu­sieurs villes de Bre­tagne, afin d’ex­pri­mer toute leur co­lère et leurs in­quié­tudes.

« 150 postes de moins dans l’aca­dé­mie de Rennes »

« Par­tout les ef­fec­tifs d’élèves montent dans les classes. On est en train de ren­for­cer les in­éga­li­tés avec un sys­tème sco­laire à deux vi­tesses. On ne peut pas l’ac­cep­ter ! », sou­ligne le pro­fes­seur. Les syn­di­ca­listes es­timent à 150 la ré­duc­tion des postes dans l’aca- dé­mie de Rennes à la ren­trée pro­chaine, 2 650 au ni­veau na­tio­nal. « La ré­forme du ly­cée, c’est 350 postes en moins sur l’aca­dé­mie dans les deux ans. On se pré­pare à des ren­trées dif­fi­ciles alors que les ef­fec­tifs des élèves re­montent ».

Au-de­là des chiffres, les en­sei­gnants pointent du doigt les mé­thodes du mi­nistre Blan­quer. En ligne de mire : le trai­te­ment des vio­lences dans les éta­blis­se­ments sco­laires et l’hy­po­thèse d’une mo­bi­li­sa­tion des forces de l’ordre après l’affaire de la pro­fes­seure « bra­quée » avec un pis­to­let fac­tice en classe. « Comment des gen­darmes peuvent faire mieux ? La ré­ponse sé­cu­ri­taire n’est pas la bonne. Il faut ap­por­ter une ré­ponse édu­ca­tive et faire ve­nir plus d’adultes dans les écoles », ex­pose Gwé­naël Le Paih. Dé­dou­ble­ment de classes dans le pre­mier de­gré, sur­po­pu­la­tion dans les classes, for­ma­tions in­adap­tées pour les pro­fes­seurs, ré­forme du ly­cée ou en­core de l’orien­ta­tion, ré­duc­tion du temps d’en­sei­gne­ment gé­né­ral dans les éta­blis­se­ments pro­fes­sion­nels… Au­tant de chan­ge­ments qui passent mal dans l’Édu­ca­tion na­tio­nale, avec un manque de concer­ta­tion. C’est un

« ras-le-bol gé­né­ra­li­sé » qui semble s’ins­tal­ler dans le pu­blic, veulent croire les re­pré­sen­tants syn­di­caux. Et d’es­pé­rer une forte mo­bi­li­sa­tion lun­di.

« On sait que cette grève se­ra im­por­tante, c’est un coup de force que nous vou­lons et un coup d’en­voi ! »

▼ Ren­dez-vous des ma­ni­fes­ta­tions

Fi­nis­tère : 13 h 30, place de la Li­ber­té, à Brest ; 13 h 30, place de la Ré­sis­tance, à Quim­per ; 13 h 30, place de la Mai­rie, à Mor­laix.

Mor­bi­han : 10 h 30, à La Ra­bine, à Vannes ; 10 h 30, au Centre d’in­for­ma­tion et d’orien­ta­tion, à Lo­rient.

Côtes-d’Ar­mor : 11 h, parc des Pro­me­nades, à Saint-Brieuc.

Ille-et-Vi­laine : 10 h 30, de­vant l’Ins­pec­tion aca­dé­mique, à Rennes (dé­fi­lé jus­qu’au rec­to­rat).

Pho­to Phi­lippe Cré­hange

Gwé­naël Le Paih (à gauche), se­cré­taire gé­né­ral du Snes-FSU Bre­tagne, ne se sou­vient pas d’un ras­sem­ble­ment in­ter­syn­di­cal aus­si fort.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.