La CCI ré­pond aux cri­tiques des élus

Le Télégramme - Morlaix - - MORLAIX - LÉON - TRÉGOR -

Lors du con­seil com­mu­nau­taire, lun­di der­nier, Agnès Le Brun et Thier­ry Pi­riou, no­tam­ment, ont re­le­vé l’as­pect ré­gu­liè­re­ment « dé­goû­tant » du port de Mor­laix. Le pré­sident de Mor­laix Co’ a même in­di­qué avoir fait part à la Chambre de com­merce et de l’in­dus­trie (CCI) mé­tro­pole Bre­tagne ouest, conces­sion­naire du port jus­qu’en 2029, de sa « non-sa­tis­fac­tion ».

Bar­rage en­le­vé et dé­bor­de­ment des eaux usées

Le pré­sident de la CCI, Jean-Paul Cha­pa­lain, a ré­agi vi­ve­ment, as­su­rant que la « CCI met en oeuvre les moyens hu­mains et ma­té­riels né­ces­saires à un ser­vice por­tuaire de qua­li­té ». Il a rap­pe­lé que son or­ga­nisme s’oc­cu­pait de la col­lecte des dé­chets tels que les billes de bois, les bran­chages, les contai­ners pou­belles ou les ob­jets flot­tants im­por­tants pou­vant cau­ser une en­trave à la na­vi­ga­tion dans le port. Le pré­sident a éga­le­ment char­gé la Ville de Mor­laix et Mor­laix Co’ tour à tour. D’abord, en dé­non­çant l’en­lè­ve­ment, il y a trois ans, d’un bar­rage flot­tant si­tué en sor­tie des ri­vières sous la place Cor­nic. « La ville de Mor­laix or­ga­ni­sait la col­lecte des dé­chets ve­nant des ri­vières grâce à ce der­nier », rap­pelle Jean-Paul Cha­pa­lain. « Nous en consta­tons de­puis les consé­quences ». Par ailleurs, la CCI a éga­le­ment sou­li­gné avoir dé­jà aler­té Mor­laix Com­mu­nau­té « sur les dys­fonc­tion­ne­ments du ré­seau d’as­sai­nis­se­ment de sa com­pé­tence » met­tant en cause des dé­bor­de­ments ré­cur­rents d’eaux usées.

Mal­gré l'ob­ten­tion la­bel « port propre», il n'est pas rare de consta­ter des dé­tri­tus dans le port de Mor­laix.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.