Église. Le re­table de re­tour dans trois mois

Le Télégramme - Morlaix - - MORLAIX -

C’est un évé­ne­ment qui touche au pa­tri­moine de la com­mune. Ce jeu­di 8 no­vembre, le re­table Saint-Mau­dez et Sainte-Ju­velte du XVIe siècle, unique en France et en Eu­rope et clas­sé Mo­nu­ment his­to­rique en 2002, vient d’être dé­mon­té et re­ti­ré de l’église par l’en­tre­prise spé­cia­li­sée CoReum, de Bieu­zy (56). Les deux pan­neaux du re­table re­tracent la vie des deux saints pa­trons d’Hen­vic, ve­nus d’Ir­lande aux Ve et VIe siècles pour évan­gé­li­ser la Bre­tagne.

De l’ar­ti­sa­nat d’art

Dans un pre­mier temps, le re­table va su­bir pen­dant quelques jours, dans une en­tre­prise des Côtes-d’Ar­mor, un trai­te­ment cryo­gé­nique afin d’éli­mi­ner les pa­ra­sites pré­sents dans le bois. Puis, il se­ra trans­fé­ré dans les ate­liers de CoReum où, pen­dant en­vi­ron trois mois, les tra­vaux de re­mise en état des boi­se­ries, de po­ly­chro­mie et de do­rure vont être ef­fec­tués, avant le re­mon­tage dans l’église pa­rois­siale.

Glad Hen­vig à la ma­noeuvre

L’as­so­cia­tion Glad Hen­vig, créée en juillet 2015 pour ai­der la com­mune à la res­tau­ra­tion du re­table, est à la ma­noeuvre, à l’ins­tar d’Hen­ri Blan- chard, tré­so­rier, et Raymonde de Ker­ga­riou, membre ac­tive : « Nous de­vons sau­ve­gar­der ce mo­nu­ment pour le trans­mettre aux gé­né­ra­tions fu­tures ».

Le con­seil mu­ni­ci­pal a don­né son ac­cord. Après sub­ven­tions, une som- me de l’ordre de 10 000 € de­vrait res­ter à la charge de la com­mune mais Glad Hen­vig s’est of­fi­ciel­le­ment en­ga­gée à cou­vrir ce reste à charge. Ren­dez-vous est donc don­né dans quelques mois pour re­trou­ver la mer­veille à sa place.

Le re­table Saint-Mau­dez et Sainte-Ju­velte vient dêtre dé­mon­té afin de bé­né­fi­cier d’une cure de jou­vence.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.