Faut-il conser­ver sa fa­çade ?

Le ci­né­ma Ex­cel­sior, ra­va­gé par un in­cen­die en 2013, va pro­chai­ne­ment être dé­mo­li pour en faire un par­king. Des voix s’élèvent pour conser­ver sa fa­çade Art Dé­co. Le dé­bat est lan­cé.

Le Télégramme - Ouest Cornouaille - - PONT-L’ABBÉ - Ste­ven Le­cor­nu

67 100 €. C’est le mon­tant de l’offre for­mu­lée par la mu­ni­ci­pa­li­té afin de ra­che­ter l’an­cien ci­né­ma Ex­cel­sior. Des né­go­cia­tions sont en cours avec les hé­ri­tiers de l’an­cienne pro­prié­taire (Ma­rie-Claire Ca­riou). Elles ont dé­bu­té il y a un mo­ment. L’af­faire n’est vi­si­ble­ment pas simple mais les choses avancent d’après la ma­jo­ri­té. Cette opé­ra­tion vise à ré­ha­bi­li­ter le site, ra­va­gé lors d’un in­cen­die en 2013, en un par­king pay­sa­ger de 25-30 places. Ob­jec­tif pre­mier : faire dis­pa­raître ce « spec­tacle dé­so­lant en centre-ville » d’un équi­pe­ment qui « né­ces­site ponc­tuel­le­ment des tra­vaux de sé­cu­ri­sa­tion », dixit le rap­port pré­pa­ra­toire du conseil mu­ni­ci­pal du 4 dé­cembre. L’en­droit est stra­té­gique car si­tué à proxi­mi­té de la fu­ture mé­dia­thèque, de nom­breux com­merces, de l’école Jules-Fer­ry et de l’église Notre-Dame-des-Carmes. Le coût to­tal de l’opé­ra­tion est es­ti­mé à 152 100 € avec la dé­mo­li­tion 000 €) et l’amé­na­ge­ment de la par­celle (65 000 €). Le dos­sier pour­rait être éli­gible à la Do­ta­tion d’équi­pe­ment des ter­ri­toires ru­raux (DETR) 2019. Dans la dé­cons­truc­tion, il n’est pas pré­vu de conser­ver la fa­çade Art Dé­co blanche. Une ques­tion se pose : est-elle d’in­té­rêt pa­tri­mo­nial ?

« At­ten­tion à ne pas re­faire les mêmes er­reurs »

« Oui », af­firme Yves Ca­né­vet, chef de file de l’op­po­si­tion (gauche) « au même titre que les halles ». L’élu pro­pose de l’in­té­grer dans la fu­ture ré­ha­bi­li­ta­tion. Lors du conseil mu­ni­ci­pal qui s’est dé­rou­lé mar­di soir, il a pré­ci­sé : « Ce cou­rant ar­chi­tec­tu­ral des an­nées 30 n’est pas ano­din. Il existe seule­ment deux fa­çades de ce type à Pont-l’Ab­bé (*) ». Yves Ca­né­vet lance le dé­bat. « Il y au­ra une ré­flexion à me­ner. Pour l’ins­tant, nous n’avons pas tran­ché le su­jet », a ré­pon­du le

w maire Sté­phane Le Doa­ré, tout en ex­pli­quant que « ce­la pour­rait po­ser des pro­blèmes ac­ces­si­bi­li­té no­tam­ment avec les marches ». Thier­ry Ma­vic, ad­joint à l’ur­ba­nisme, est scep­tique. « On pour­ra y faire ré­fé­rence dans le cadre du nou­vel amé­na­ge­ment mais on ne pour­ra pas la lais­ser là au mi­lieu de nulle part. Il faut être sé­rieux ». Yves Ca­né­vet n’en dé­mord pas. « La mai­rie, à une cer­taine époque, a fait des bê­tises en ra­sant des cha­pelles qui fai­saient par­tie de pa­tri­moine lo­cal. At­ten­tion à ne pas re­faire les mêmes er­reurs ». Une chose est sûre : la fa­çade est si­tuée en zone Avap (Aires de mise en va­leur de l’ar­chi­tec­ture et du pa­tri­moine) et tout pro­jet la concer­nant de­vra, par consé­quent, être consul­té par l’ar­chi­tecte des bâ­ti­ments de France (ABF).

Des sou­ve­nirs émou­vants

Alors que le fu­tur Ci­né­ville (quatre sal(20 les) de­vrait ou­vrir ses portes fin 2019 à la gare, de nom­breux Pont-l’Ab­bistes semblent en­core at­ta­chés au ci­né­ma « his­to­rique ». Des sou­ve­nirs sont vi­vaces. Cer­tains ont nour­ri, gé­né­reu­se­ment, leur ap­pé­tit de 7e art. D’autres, moins ci­né­philes, se re­mé­morent, avec une émo­tion non feinte, d’y avoir vé­cu leurs pre­miers flirts. Sur les ré­seaux so­ciaux, le su­jet re­vient tel un serpent de mer. « Il faut res­tau­rer la fa­çade, mettre en va­leur le pa­tri­moine ! », in­dique Chan­tal. « Vite, vite, vite ! Avant qu’un ac­ci­dent ne se pro­duise dans ces ruines », sou­lève quant à elle Ma­rie-Claire. Le ci­né­ma, dont les portes avaient ou­vert en 1934, était à l’ori­gine une salle de pa­tro­nage pa­rois­sial. Il a at­ti­ré de nom­breux Bi­gou­dens pen­dant des dé­cen­nies avant sa fer­me­ture dé­fi­ni­tive fin 2009. Au­jourd’hui, seule la fa­çade rap­pelle en­core cet in­croyable feuille­ton.

* L’autre se si­tue place des Échau­dés.

« Il existe seule­ment deux fa­çades de ce type à Pont-l’Ab­bé ».

Yves Ca­né­vet, chef de file de l’op­po­si­tion.

Le ci­né­ma Ex­cel­sior avait fer­mé ses portes en 2009 avant de su­bir un grave in­cen­die en 2013.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.