Une an­née chaude en Bre­tagne

2018 a été une an­née chaude en Bre­tagne, avec des re­cords de cha­leur et d’en­so­leille­ment. Mi­chel Aï­do­ni­dis, di­rec­teur du centre Mé­téo France de Brest-Gui­pa­vas, ana­lyse les don­nées.

Le Télégramme - Ouest Cornouaille - - BRETAGNE - Fran­çois Qui­vo­ron

Le dé­rè­gle­ment cli­ma­tique est aus­si res­sen­ti en Bre­tagne. C’est ce qui res­sort de l’étude des re­le­vés de Mé­téo France dans la ré­gion. L’an­née 2018, l’une des plus chaudes à l’échelle fran­çaise de­puis les pre­mières me­sures, a confir­mé la ten­dance : la tem­pé­ra­ture moyenne en Bre­tagne a été su­pé­rieure à la nor­male de 0,8 °C, avec des ano­ma­lies re­cen­sées un peu par­tout dans la ré­gion.

Pour Mi­chel Aï­do­ni­dis, « 2018 est une an­née chaude, mais sans ex­cès. Il a fait ponc­tuel­le­ment plus chaud, no­tam­ment à l’est de la ré­gion. Nous avons connu une longue pé­riode avec des tem­pé­ra­tures moyennes au-des­sus de la nor­male, sur­tout au prin­temps et au dé­but de l’été avec quelques-unes des tem­pé­ra­tures re­cord de l’an­née » : 30 °C à Brest, le 5 août ; 34 °C à Ploër­mel (56), le 3 août et près de 36 °C au sud de Rennes, le même jour.

Re­cords de cha­leur

Des épi­sodes anor­ma­le­ment chauds ont eu lieu au prin­temps, comme à Lan­nion (22), où le ther­mo­mètre a grim­pé jus­qu’à 27,6 °C, le 21 avril, « une tem­pé­ra­ture très proche du

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.