En­vi­ron­ne­ment. Ma­rie-Hé­lène re­cycle utile

Le Télégramme - Pontivy - - LOUDÉAC - An­nie Quel­ven

Ma­rie-Hé­lène n’a pas at­ten­du l’âge de la re­traite, à Lou­déac, pour re­cy­cler tout ce qui peut l’être. Chez elle, c’est une se­conde na­ture. Une na­ture qu’elle dé­fend à son échelle en ac­cueillant les oi­seaux et pro­té­geant les in­sectes.

Comme Mon­sieur Jour­dain dans le Bour­geois gen­til­homme de Mo­lière fai­sait de la prose sans le sa­voir, Ma­rie-Hé­lène a tou­jours re­cy­clé pour je­ter le moins pos­sible. « C’est un des en­sei­gne­ments re­ti­ré d’une for­ma­tion du Centre d’en­traî­ne­ment aux mé­thodes d’édu­ca­tion ac­tive (Ce­mea). Je l’ai sui­vie en 1991 alors que je di­ri­geais un centre de va­cances : avec rien, on peut tout faire, ex­plique-t-elle en mon­trant un pe­tit sif­flet réa­li­sé à par­tir d’un simple mor­ceau de bois. Quand nous par­tions cam­per en pleine na­ture avec les en­fants, il fal­lait avoir de l’ima­gi­na­tion pour oc­cu­per les en­fants. » Et de l’ima­gi­na­tion, cette édu­ca­trice spé­cia­li­sée, à la re­traite de­puis dix ans, n’en manque guère.

Cendres et co­quilles d’oeuf

Ori­gi­naire de Cler­mont-Fer­rand (63), Ma­rie-Hé­lène est ar­ri­vée en Centre-Bre­tagne en 1976 et s’est ins­tal­lée dans le quar­tier de SaintBu­gan. Elle ré­side dé­sor­mais dans une mai­son aus­si co­quette que son jar­din. Y poussent toutes sortes de plantes aro­ma­tiques et lé­gumes ser­vant à sa consom­ma­tion per­son­nelle. Un mo­dèle pour les adeptes du dé­ve­lop­pe­ment du­rable. Les cendres de sa che­mi­née lui per­mettent de faire de l’en­grais, en plus de son com­post mai­son. Dans des tiges de bam­bou fen­dues, elle glisse une ar­doise de cou­ver­ture sur la­quelle elle ins­crit le nom de chaque plan­ta­tion. Les pa­lettes de bois de­viennent un banc. Les co­quilles d’oeufs, de l’an­ti-li­maces.

« En les broyant, l’hi­ver elles peuvent aus­si nour­rir les oi­seaux », pré­cise Ma­rie-Hé­lène qui tient à les pro­té­ger. Pour eux, elle re­cycle les têtes de po­teau élec­trique en bai­gnoire ou les boîtes à vin en bois, en man­geoires…

« Re­cy­cler né­ces­site de ré­flé­chir bien avant à ce qu’on va faire des objets ré­cu­pé­rés. Il ne s’agit pas de gar­der pour gar­der », aver­tit cette bri­co­leuse hors pair qui ma­nie aus­si bien la pon­ceuse que la vis­seuse.

Tarte aux or­ties et confi­ture de cy­no­rho­dons

L’an­cienne édu­ca­trice trouve aus­si son bon­heur dans la na­ture qu’elle pré­serve à son ni­veau avec des boîtes à in­sectes ou les fleurs nec­ta­ri­fères qu’elle plante. Dans ce do­maine-là, elle re­cycle en­core. « Je ne jette pas les or­ties. Je confec­tionne des tartes qui étonnent mes convives ». Elle connaît les en­droits où poussent les églan­tiers, à Aqua­rev par exemple. À l’au­tomne, elle cueille leurs fruits, les cy­no­rho­dons, bour­rés de vi­ta­mines, pour en faire de dé­li­cieuses confi­tures. L’in­fa­ti­gable re­trai­tée ne connaît pas l’en­nui, membre de l’Uni­ver­si­té du temps libre, de Se­conde vie, de l’ate­lier de cou­ture de Plé­met et bé­né­vole de « Lire et faire lire ». Sans ou­blier sa grande pas­sion pour les voyages, du Viet­nam à la Po­logne en pas­sant par les Pays baltes (le der­nier), qu’elle ra­conte dans ses car­nets. « Mais quand on a un jar­din, il ne faut pas par­tir l’été ! » conclut Ma­rie-Hé­lène.

« Re­cy­cler né­ces­site de ré­flé­chir avant à ce qu’on va faire des objets ré­cu­pé­rés » Ma­rie-Hé­lène

1. Avec les têtes de vieux po­teaux élec­triques, Ma­rie-Hé­lène a fa­bri­qué une bai­gnoire pour les oi­seaux. 2. Les cendres de sa che­mi­née lui servent à faire de l’en­grais pour cer­tains ar­bustes. 3. Les pa­lettes en bois de­viennent un banc que l’on dé­place...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.