Quoi de neuf sous le so­leil ?

Le Télégramme - Pontivy - - PONTIVY. ACTUS - Pierre Ber­nard

Au­jourd’hui, pre­nons le temps de par­ler du temps. Le beau et le mau­vais qu’il fait à Pon­ti­vy de­puis 30 ans. De cette grosse pluie qui n’est pas tom­bée de­puis long­temps et de ce so­leil qui, par­fois, brille moins qu’à Vannes ou Lo­rient. Fait-il plus froid à Pon­ti­vy que sur la côte lo­rien­taise ?

Oui… et non. À la fa­veur de son in­fluence ma­ri­time, la bande cô­tière bé­né­fi­cie d’une clé­mence mé­téo­ro­lo­gique non né­gli­geable par rap­port à l’in­té­rieur des terres. Ain­si, la moyenne des tem­pé­ra­tures mi­ni­males à Lo­rient est de 9,3° contre seule­ment 8,2° sur le ter­ri­toire pon­ti­vyen. Une dif­fé­rence d’un bon de­gré ob­ser­vée tou­te­fois nuan­cée si l’on ob­serve la moyenne des tem­pé­ra­tures maxi­males. Car sur ce point, Pon­ti­vy em­porte la mise pour quelques dixièmes avec 17,3° en moyenne contre 17,1° sur le sec­teur lo­rien­tais ! D’ailleurs, la jour­née la plus chaude à Pon­ti­vy a été en­re­gis­trée le 9 août 2003 avec 39,2°. Alors que le re­cord lo­rien­tais n’est « que » de 37,5°, en­re­gis­tré le len­de­main.

Les épi­sodes ver­gla­çants sont-ils plus nom­breux en Centre-Bre­tagne qu’à Vannes ou Lo­rient ?

Oui. En moyenne, sur une an­née, le ter­ri­toire pon­ti­vyen su­bit ain­si 43 jours de ge­lées contre seule­ment 27 à Vannes ou Lo­rient. « On en­tend par jour de ge­lée lors­qu’il fait, à un mo­ment don­né de la jour­née, au moins 0°. Ce seuil est fran­chi plus sou­vent à l’in­té­rieur des terres », ré­sume ain­si Jean-Marc Le Gal­lic, du ser­vice cli­ma­to­lo­gie de Mé­téo France, rap­pe­lant l’at­ten­tion qui est de mise sur les routes. « En hi­ver, un tra­jet comme Bubry - Pon­ti­vy peut être cri­tique au dé­tour d’un sous-bois ».

A-t-il plu da­van­tage qu’à l’ac­cou­tu­mée l’au­tomne der­nier ?

Pas du tout. Éton­nam­ment, ce n’est qu’une im­pres­sion. « Il y a d’ailleurs eu un dé­fi­cit de 35 % en termes de plu­vio­mé­trie sur sep­tembre, oc­tobre et no­vembre », re­marque Jean-Marc Le Gal­lic, rap­pe­lant aus­si les mois par­ti­cu­liè­re­ment secs d’août, sep­tembre et oc­tobre. Ain­si, en sep­tembre der­nier, il n’y a eu que 14 mil­li­mètres de pluie sur Pon­ti­vy, au lieu des 72 ha­bi­tuels en moyenne…

Va-t-il nei­ger cet hi­ver sur la ci­té na­po­léo­nienne ?

En tous les cas, pro­ba­ble­ment pas en jan­vier. « Il n’y a pas de signe qui peut mon­trer l’ar­ri­vée d’un épi­sode nei­geux jus­qu’au 31 jan­vier pro­chain sur toute la Bre­tagne », ap­prend-on à Mé­téo France. En re­vanche, la pluie va faire son re­tour jeudi pro­chain. Des pré­ci­pi­ta­tions sans grande im­por­tance et ac­com­pa­gnées de tem­pé­ra­tures n’ex­cé­dant pas les 7°.

Les va­leurs mé­téo­ro­lo­giques re­cords sur Pon­ti­vy sont-elles im­pres­sion­nantes ?

Oui ! À l’image, d’abord, du nombre de jours de pluie dans une an­née. Ain­si, le maxi­mum his­to­rique était en 2000, avec 161 jours de flotte. Bon­jour l’am­biance…

L’an­née la plus cool ? 1973, avec 90 jours seule­ment du­rant les­quels les Pon­ti­vyens ont ou­vert leurs pa­ra­pluies. En 2018, ont été ob­ser­vés 125 jours hu­mides, soit un peu moins que la nor­male (133). Autre don­née re­mar­quable : le jour le plus froid. C’était le 17 jan­vier 1958 avec - 17°. Un temps que les moins de 20 ne peuvent pas connaître : cet hi­ver-là, une grosse vague de neige avait d’ailleurs en­ve­lop­pé la ci­té na­po­léo­nienne. Et puis, il y a les pré­ci­pi­ta­tions. Le 23 dé­cembre 2013, un re­cord a été bat­tu sur les rives du bla­vet, avec 78 mil­li­mètres d’eau tom­bés en une seule jour­née. L’an­née d’après se­ra celle des pré­ci­pi­ta­tions re­cords, avec 1 266 mil­li­mètres. Une par­tie de la cour­tine sud du châ­teau n’y a d’ailleurs pas ré­sis­té…

Pho­to Claude Prigent

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.