Fna­ca. « Une avan­cée ma­jeure »

Le Télégramme - Quimper - - PONT-L’ABBÉ -

Les per­sonnes ayant ef­fec­tué des ser­vices en Al­gé­rie entre juillet 1962 et juillet 1964 pour­ront dé­sor­mais bé­né­fi­cier de la re­traite du com­bat­tant. « Une avan­cée ma­jeure », se­lon le pré­sident du co­mi­té de la Fna­ca, Yves Le Bec.

C’est la bonne nou­velle de la ren­trée. Les per­sonnes ayant ef­fec­tué des ser­vices en Al­gé­rie entre juillet 1962 et juillet 1964 pour­ront dé­sor­mais bé­né­fi­cier de la re­traite du com­bat­tant. Ce­la concerne aus­si la de­mande de la carte du com­bat­tant et le titre de re­con­nais­sance de la Na­tion. Cette me­sure est ins­crite dans le cadre du pro­jet de loi de fi­nances pour 2019. « C’était une in­jus­tice. Tout ce­la a pu être ré­pa­ré grâce à l’ac­tion et la dé­ter­mi­na­tion de la Fna­ca (Fé­dé­ra­tion na­tio­nale des an­ciens com­bat­tants ; Al­gé­rie, Tu­ni­sie, Ma­roc) », a pré­ci­sé, sa­me­di ma­tin, Yves Le Bec, lors de l’as­sem­blée gé­né­rale du co­mi­té pont-l’ab­biste au pa­tro­nage laïque. D’après le pré­sident, trois adhé­rents sont concer­nés par cette ré­forme. Pas rien sur un ef­fec­tif de 89 per­sonnes com­po­sé de 64 an­ciens com­bat­tants, de 25 veuves et de sept sym­pa­thi­sants. Mal­gré l’iné­luc­table vieillis­se­ment des troupes, le pré­sident se veut po­si­tif. « Certes, nous avons per­du 28 membres de­puis 2011 et nous ne pou­vons plus or­ga­ni­ser de grandes ma­ni­fes­ta­tions comme les trocs et puces ni de longs voyages, mais il faut gar­der le mo­ral ». Yves Le Bec a sou­li­gné les nom­breux mo­tifs de sa­tis­fac­tion : la pré­sence d’une res­pon­sable des veuves, l’ex­po­si­tion iti­né­rante Gaje (Guerre d’Al­gé­rie, jeu­nesse et en­sei­gne­ment) dans les éta­blis­se­ments sco­laires, la par­ti­ci­pa­tion des adhé­rents à des cours de se­cou­risme, la ré­cente par­ti­ci­pa­tion des femmes au bu­reau ou en­core le suc­cès des re­pas cous­cous (326 parts dis­tri­buées le 15 sep­tembre).

« La Fna­ca est bien vi­vante, elle ré­siste aux coups de vent »

Mé­dailles d’hon­neur, mé­dailles de la ville, mé­dailles de porte-dra­peau, di­plômes d’hon­neur, in­signe de Che­va­lier de la Lé­gion d'hon­neur… De­puis 2011, de nom­breux adhé­rents ont été dis­tin­gués. « La Fna­ca est bien vi­vante, elle ré­siste à l’usure et aux coups de vent », a ré­su­mé Yves Le Bec, pré­sident de­puis 2010. Les fi­nances, elles, sont bonnes, du fait des re­tom­bées (6 800 €) du der­nier su­per­lo­to or­ga­ni­sé le 15 oc­tobre 2017. « On peut vivre confor­ta­ble­ment et rai­son­na­ble­ment », me­sure le pré­sident. L’as­so­cia­tion par­ti­ci­pe­ra à la cé­ré­mo­nie du cen­te­naire du 11-No­vembre. Elle dé­bu­te­ra dans la cour du Châ­teau avant de che­mi­ner vers le ci­me­tière. « Notre pré­sence est im­por­tante en tant que troi­sième gé­né­ra­tion du feu, a sou­li­gné le pré­sident, nous dé­fi­le­rons grou­pés. Les an­ciens com­bat­tants de­vront por­ter leurs mé­dailles ». Ce jour-là, les en­fants des écoles se­ront éga­le­ment mo­bi­li­sés. Ils en­ton­ne­ront des chants. Du­rant l’évé­ne­ment, le car­ré mi­li­taire se­ra inau­gu­ré.

Cette as­sem­blée gé­né­rale s’est ou­verte avec un hom­mage aux adhé­rents dé­cé­dés du­rant l’an­née : De­nis Coz, Yvon Cos­sec, Ro­bert Lor­da et JeanC­laude Quenet. Une mi­nute de si­lence a été res­pec­tée en leur mé­moire. Au cours de la réunion, le bu­reau a par ailleurs été re­nou­ve­lé. Ber­nard Le Fran­çois rem­place Jacques Bo­dé­ré (dé­mis­sion­naire) au poste de vice-pré­sident. La pro­chaine réunion au­ra lieu le mer­cre­di 7 no­vembre à 10 h 30 à la MPT.

Une tren­taine de per­sonnes ont par­ti­ci­pé, sa­me­di ma­tin, au pa­tro­nage laïque, à l’as­sem­blée gé­né­rale de la Fna­ca.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.