Éle­vage por­cin. Des tra­vaux qui in­quiètent

Le Télégramme - Quimper - - PONT-L’ABBÉ -

la re­prise de tra­vaux de ter­ras­se­ment, le Ca­fub (Col­lec­tif pour une al­ter­na­tive aux fermes-usines en Bi­gou­dé­nie), qui réunit ri­ve­rains et op­po­sants à la construc­tion d’une nou­velle por­che­rie à Ker­viel (*), a te­nu à ré­agir au tra­vers d’un com­mu­ni­qué. Il écrit ain­si : « Après un an d’ac­cal­mie, les en­gins de ter­ras­se­ment ont re­pris pour la construc­tion de la por­che­rie in­dus­trielle por­tant l’ef­fec­tif à 30 000 porcs par an soit une pro­duc­tion heb­do­ma­daire de 500 porcs. Mal­gré l’op­po­si­tion de mil­liers de per­sonnes (4 000 si­gna­tures) et l’ap­pui de toutes les or­ga­ni­sa­tions en­vi­ron­ne­men­tales (Eau et Ri­vières en par­ti­cu­lier, Alerte à l’ouest…), le rou­leau com­pres­seur de l’agri­cul­ture pro­duc­ti­viste, avec le sou­tien des ser­vices de l’État, est une fois de plus en ac­tion… Nos re­cours ont été dé­po­sés et nous at­ten­dons… La jus­tice est lente. L’ex­ploi­tant n’a-t-il pas le temps d’at­tendre la fin des re­cours ? ».

Dans le com­mu­ni­qué, le col­lec­tif af­fir- me par ailleurs que « cet été, les bouf­fées d’air pol­luées étaient très fortes ». Et ajoute : « On peut se de­man­der si le la­vage d’air est bien gé­ré. Les mouches aus­si pul­lu­laient, sans ou­blier les bac­té­ries, les pous­sières, les pro­duits de trai­te­ments que l’on ne sent pas. Et pour­tant, la nou­velle por­che­rie n’est pas construite. Qu’en se­ra-t-il après ? ».

« L’ac­tion en jus­tice se pour­sui­vra »

Le Col­lec­tif pour une al­ter­na­tive aux fermes-usines en Bi­gou­dé­nie ex­prime des craintes, « dans ce contexte », « pour l’état de l’eau ». « Cette por­che­rie, c’est 150 000 m3 d’eau qui se­ront pom­pés dans un cap­tage proche du ruis­seau de Ker­ga­lan, soit plus de 50 m3/jour en été. D’autres ex­ploi­ta­tions pompent aus­si. Pour­tant, la nou­velle sta­tion d’épu­ra­tion di­lue­ra ses ef­fluents dans ce même ruis­seau. La zone de Trun­vel Ker­ga­lan est en ef­fet une zone fau­nis­tique d’in­té­rêt in­ter­naCons­ta­tant tio­nal ».

Le col­lec­tif de ponc­tuer : « Ces jours der­niers, les al­lées et ve­nues s’ac­cé­lèrent. Pour les ri­ve­rains, les ré­si­dents, les per­sonnes vul­né­rables proches qui su­bissent nui­sances et pol­lu­tions, c’est une ca­tas­trophe. L’ac­tion en jus­tice se pour­sui­vra… Nous ré­flé­chis­sons aus­si à des plaintes col­lec­tives contre la SARL La Val­lée et les ser­vices de l’État qui cau­tionnent… La SARL peut aus­si re­mettre en cause son pro­jet et se re­con­ver­tir. Il n’est ja­mais trop tard. D’autres ex­ploi­tants l’ont com­pris et la ren­ta­bi­li­té est au ren­dez-vous ».

* Un ar­rê­té pré­fec­to­ral en date du 19 juillet 2017 a au­to­ri­sé l’ex­ten­sion de l’éle­vage por­cin pro­je­té par la SARL La Val­lée. Une pre­mière de­mande d’ex­ten­sion de cet éle­vage avait re­cueilli, en 2016, un avis dé­fa­vo­rable de la com­mis­saire-en­quê­trice. La deuxième en­quête pu­blique, ou­verte du 22 mars au 20 avril 2017, a, quant à elle, émis un avis fa­vo­rable.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.