Mon­dial’Folk. Une page se tourne

Le Télégramme - Quimper - - PONT-L’ABBÉ -

Pier­rot Bos­ser et Ré­my Strul­lu l’ont an­non­cé ven­dre­di soir, lors de l’as­sem­blée gé­né­rale du fes­ti­val Mon­dial’Folk. Tous deux, après 40 an­nées de bénévolat hy­per­ac­tif au sein du fes­ti­val, tirent leur ré­vé­rence. Fin août, à l’is­sue du fes­ti­val, les deux hommes l’avaient dé­jà lais­sé en­tendre. Mal­gré une édi­tion 2018 réus­sie sur le plan ar­tis­tique et cor­recte sur le plan fi­nan­cier, les deux pré­si­dents ont donc te­nu, ven­dre­di, de­vant une cin­quan­taine de per­sonnes, à cla­ri­fier les choses. Ils ne re­par­ti­ront bel et bien pas.

Las­si­tude et sur­charge de tra­vail

Pier­rot Bos­ser a confir­mé qu’il quit­tait la pré­si­dence du fes­ti­val et qu’il ne se re­pré­sen­tait pas au con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion. Lui qui dit éprou­ver une cer­tai- ne « las­si­tude » s’est donc po­si­tion­né. Ré­my Strul­lu, émo­tion dans la voix, a, lui aus­si, in­di­qué qu’il ne re­par­tait pas, in­vo­quant la sur­charge de tra­vail. Il a avoué qu’il avait « pris peur… de se faire ava­ler tout cru » dans la nou­velle équipe. De­vant l’as­sis­tance, Ré­my Strul­lu a éga­le­ment te­nu à pré­ci­ser que le Mon­dial’Folk avait ac­quis « une re­nom­mée et une image de marque. Pour­vu qu’el­le­dure ! ».

Di­dier Huard, le tré­so­rier, quitte lui aus­si ses fonc­tions. Après qua­torze an­nées de pré­sence, il dit vou­loir « s’ar­rê­ter à temps ».

Sur les 29 membres du con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion 2018, 55 % ne re­partent pas. Le nou­veau con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion 2019, va­li­dé ven­dre­di soir, compte 14 membres. Ils doivent se réunir en fin de ma­ti­née, ce di­manche, pour élire un bu­reau. Qui suc­cé­de­ra à Pier­rot Bos­ser et Ré­my Strul­lu, le bi­nôme fon­da­teur ? La ques­tion reste ou­verte.

L’aven­ture fes­ti­va­lière se ter­mine pour Pier­rot Bos­ser et Ré­my Strul­lu.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.