Lou­déac. Deux ag­gres­sions en une se­maine

Le Télégramme - Quimper - - BRETAGNE -

À Lou­déac, les agres­sions ca­nines in­quiètent la po­pu­la­tion. Après qu’une ha­bi­tante a été mise au sol par un chien, cet été, deux autres faits se sont pro­duits au mois d’oc­tobre et ce, au cours de la même se­maine.

À la de­mande de ri­ve­rains, qui se plaignent de deux chiens ju­gés me­na­çants, la Po­lice mu­ni­ci­pale in­ter­vient sur place, le 15 oc­tobre. « Les ani­maux, hors de la pro­prié­té de leur maître, sans mu­se­lière, ont adop­té un com­por­te­ment agres­sif, gueule ou­verte, à l’en­contre des agents pré­sents et des ri­ve­rains, ra­conte le maire, Bru­no Le Bes­caut. Ils ont char­gé les po­li­ciers qui se sont re­trou­vés ac­cu­lés et sans au­cun moyen de re­pli ou autre moyen de dé­fense pour se pro­té­ger. Cette at­taque si­mul­ta­née des deux chiens a né­ces­si­té l’usage de l’arme d’un des deux agents qui a abat­tu l’un des deux chiens, le se­cond pre­nant la fuite ».

« Il y a eu en­suite des com­men­taires com­plè­te­ment dé­li­rants sur les ré­seaux so­ciaux », re­grette l’élu qui a por­té plainte pour mise en dan­ger d’au­trui. La deuxième af­faire concerne une femme qui a été mor­due par un chien. La vic­time a éga­le­ment por­té plainte.

L’élu lou­déa­cien constate une re­cru­des­cence de ces agres­sions. « Mais ce n’est pas propre à Lou­dé- ac car c’est une ten­dance que l’on re­trouve ici et là », pré­cise-t-il. Dif­fi­cile d’ex­pli­quer cette hausse des at­taques de chiens. D’après le maire, « les maîtres sont sou­vent des gens qui n’ont pas d’au­to­ri­sa­tion d’avoir des chiens de deuxième ca­té­go­rie (lire par ailleurs), des chiens qui doivent être te­nus en laisse et mu­nis d’une mu­se­lière. Et dans les faits com­mis sur ma com­mune, ce n’était pas le cas. Il s’agis­sait pour­tant de chiens dan­ge­reux même si pour leurs maîtres, ils ne le sont pas. Pour eux, ce sont de gen­tils tou­tous ».

« Plus de contrôles »

Pour Bru­no Le Bes­caut, « il fau­drait faire plus de contrôles sys­té­ma­tiques des chiens et de leurs pro­prié­taires afin de sa­voir si ces der­niers dé­tiennent toutes les au­to­ri­sa­tions né­ces­saires et si les vac­ci­na­tions sont à jour. Trop sou­vent, ce n’est pas le cas. Le pro­blème, no­tam­ment dans les com­munes ru­rales, c’est que les au­to­ri­tés n’ont pas les moyens d’opé­rer tous ces contrôles ».

« Il fau­drait aus­si une ré­gle­men­ta­tion plus sé­vère, con­clut le maire. Les condam­na­tions sont trop lé­gères en ma­tière d’agres­sions de chiens ».

Pho­to Yves Oli­vié­ro

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.