Na­tio­nales. Ai’ta ! dé­nonce la pose de pan­neaux non bi­lingues... et les dé­monte

Le Télégramme - Quimper - - BRETAGNE -

Dans un com­mu­ni­qué, le col­lec­tif Ai’ta, de dé­fense et de pro­mo­tion de la langue bre­tonne, dé­nonce la pose ré­cente de pan­neaux rou­tiers si­gna­lé­tiques non bi­lingues, con­trai­re­ment à l’en­ga­ge­ment pris par la Di­ro, en mars der­nier.

Le 29 mars 2018, le col­lec­tif de dé­fense et de pro­mo­tion de la langue bre­tonne avait re­çu un cour­rier du Di­rec­teur in­ter­dé­par­te­men­tal des routes an­non­çant que « la mise en oeuvre d’une si­gna­li­sa­tion bi­lingue est ef­fec­ti­ve­ment en­ga­gée ».

Un en­ga­ge­ment confir­mé par le pré­fet de ré­gion Bre­tagne, par cour­rier en date du 19 juillet 2018, qui ex­pli­quait que « ce dé­ploie­ment, qui ne peut être que pro­gres­sif, est réa­li­sé à l’oc­ca­sion des tra­vaux neufs ». Or, se­lon Ai’ta !, « de nom­breux pan­neaux si­gna­lé­tiques neufs non bi­lingues ont été ins­tal­lés le long des routes na­tio­nales bre­tonnes depuis le mois de juillet der­nier (RN 12 et RN 165 no­tam­ment) ».

Une par­tie des pan­neaux dé­mon­tés

Par­lant de « po­li­tique du fait ac­com­pli », de « non-res­pect de la pa­role de l’État » et de « si­lence com­plice de la Ré­gion Bre­tagne », le col­lec­tif an­nonce qu’une par­tie de ces nou­veaux pan­neaux a été dé­mon­tée par ses mi­li­tants « ces der­niers jours » et que ces « ac­tions conti­nue­ront par­tout en Bre­tagne jus­qu’à ce que chaque nou­veau pan­neau ins­tal­lé par l’État soit bi­lingue fran­çais-bre­ton, et de fa­çon pa­ri­taire ».

Ni­co­las Créac’h

Comme ici, sur une route dé­par­te­men­tale, le col­lec­tif Ai’ta avait re­çu l’as­su­rance que les nou­veaux pan­neaux sur les na­tio­nales se­raient bi­lingues.Pho­to

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.