LE PRO­JET DE GOLF À 27 TROUS ABAN­DON­NÉ

Le Télégramme - Saint-Brieuc - - LA UNE - Co­ren­tin Le Dou­jet

Le pro­jet de golf à 27 trous avec hô­tel de luxe à Aucaleuc, près de Di­nan, est fi­na­le­ment aban­don­né par son pro­mo­teur. L’épi­logue d’un dos­sier ponc­tué de très nom­breux re­cours en jus­tice.

An­non­cé comme l’un des plus im­por­tants de Bre­tagne, le pro­jet de golf 27 trous avec hô­tel de luxe, sur d’an­ciens ter­rains mi­li­taires à Aucaleuc, près de Di­nan, est bien en­li­sé. Après dix ans de re­bon­dis­se­ments ju­ri­diques, le pro­mo­teur de Jer­sey jette l’éponge.

« May­day, may­day, le pro­mo­teur de Jer­sey ne ré­pond plus ! ». In­joi­gnable, le por­teur du pro­jet de golf d’Aucaleuc, près de Di­nan, joue au chat et à la sou­ris. Et pour cause, le Jer­siais sep­tua­gé­naire vient de confir­mer, il y a quelques jours, aux élus de Di­nan Ag­glo­mé­ra­tion, son in­ten­tion de je­ter l’éponge. Il ne mè­ne­ra pas à son terme ce qui était an­non­cé comme l’un des plus im­por­tants golfs de Bre­tagne.

Tra­vaux sus­pen­dus fin 2016

En germe de­puis plus de douze ans, le luxueux golf hô­tel a pour­ri sur pied, dans la boue des an­ciens ter­rains mi­li- taires bor­dant la RN 176, aux portes de Di­nan. Es­ti­mé à en­vi­ron 14 M€, le com­plexe pré­voyait un golf 27 trous sur 20 000 m² de par­cours, as­sor­ti d’un hô­tel haut de gamme. Le tout sur en­vi­ron 96 hec­tares boi­sés et émaillés de zones hu­mides, face à l’aérodrome de Di­nan-Tré­li­van. Un vé­ri­table feuille­ton fleuve à re­bon­dis­se­ments ju­ri­diques, ryth­mé par nombre de re­cours ad­mi­nis­tra­tifs sur fond de dé­fense de l’en­vi­ron­ne­ment. Der­nier épi­sode en date, la sus­pen­sion des tra­vaux de ter­ras­se­ment, en no­vembre 2016, à la suite d’un contrôle du chan­tier par les ser­vices de l’État. Les agents de la Di­rec­tion dé­par­te­men­tale des ter­ri­toires et de la mer (DDTM) dé­pê­chés sur place avaient alors re­le­vé quatre in­frac­tions : non-trans­mis­sion du plan­ning avant tra­vaux, non-réa­li­sa­tion des me­sures com­pen­sa­toires liées aux zones hu­mides, réa­li­sa­tion de tra­vaux en pé­riode plu­vieuse et ab­sence de dé­ro­ga­tion pour des­truc­tion d’es­pèces pro­té­gées.

Comment sor­tir de l’or­nière ?

Les 96 hec­tares sur les­quels le pro­jet vé­gé­tait avaient été cé­dés, en 2011, au pro­mo­teur jer­siais Ri­chard Cou­tanche, par la Co­di (de­ve­nue Di­nan Ag­glo­mé­ra­tion de­puis), pour 565 000 €. Cette vente était as­sor­tie d’une clause dite « de ré­mé­ré », per­met­tant au ven­deur de ra­che­ter son bien ven­du, dans un cer­tain dé­lai. Une op­tion que les élus ac­tuels de Di­nan Ag­glo­mé­ra­tion sem­blaient ne pas écar­ter, au vu de la si­tua­tion, bien em­bour­bée. Cette so­lu­tion au­rait pu per­mettre de sor­tir de l’or­nière, « mais la­dite clause est ca­duque de­puis le 31 dé­cembre 2016 », a in­di­qué, lun­di soir, Ar­naud Lé­cuyer, pré­sident de Di­nan Ag­glo­mé­ra­tion, qui confirme que le pro­mo­teur « re­nonce à son pro­jet ».

« Trou­ver un re­pre­neur avant le 31 dé­cembre 2018 »

Aban­don du pro­jet par le pro­mo­teur, et après ? « Nous avons conve­nu, d’un com­mun ac­cord avec le pro­mo­teur, qu’on se don­nait jus­qu’au 31 dé­cembre 2018 pour trou­ver un ou des re­pre­neurs du pro­jet. Au­jourd’hui, le ter­rain est zo­né loi­sirs, et il y a une vraie op­por­tu­ni­té pour un pro­jet de golf dans le sec­teur. On peut éga­le­ment en­vi­sa­ger de scin­der les 96 hec­tares concer­nés en plu­sieurs pro­jets dis­tincts », a ten­té de po­si­ti­ver le pré­sident de Di­nan Ag­glo­mé­ra­tion. Nous avons ten­té de joindre Ri­chard Cou­tanche à plu­sieurs re­prises mais le pro­mo­teur a clai­re­ment re­je­té nos sol­li­ci­ta­tions, se conten­tant d’un « bon­jour et au re­voir » comme fin de non-re­ce­voir.

Pho­to ar­chives Le Té­lé­gramme

Le pro­jet de golf-hô­tel était en­vi­sa­gé sur 96 hec­tares d’an­ciens ter­rains mi­li­taires, près de Di­nan.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.